Aujourd’hui il est possible de divorcer rapidement et facilement

Dès le 1er Janvier 2017, des mesures ont été appliquées grâce à une nouvelle réforme pour simplifier les divorces. Les notaires et les avocats sont impliqués directement car ils doivent désormais être capables de prononcer un divorce en raccourcissant les délais. De cette manière, les problèmes entre ex-époux disparaissent et cela simplifie la séparation. 

Un avocat gratuit pour vous accompagner

Pour les personnes pouvant bénéficier de l’aide juridictionnelle totale, il est possible d’avoir un avocat gratuit qui pourra vous guider dans les nombreuses démarches à effectuer. Grâce à ses conseils et ses informations, le divorce pourra se passer sans trop de difficultés

Le divorce à l’amiable a pour but d’être rapide et plus économique. Avec internet, vous pouvez choisir de faire une procédure en ligne. Cela est très pratique, et vous permettra de divorcer vite, et sans vous ruiner. 

L’efficacité d’un divorce à l’amiable

Le divorce peut être prononcé dans un délai d’un mois, ce qui est vraiment un atout majeur, surtout pour les gens pressés. Autrefois, il fallait compter entre 8 à 12 mois, environ. En contre-partie, le notaire devra faire les vérifications nécessaires concernant les clauses obligatoires de la convention du divorce. Il devra également respecter les 15 jours de délai entre le projet de contrat et sa signature

Le fait de se séparer en respectant la loi, deviendra un acte banal, mais surtout, cela vous fera bénéficier d’une réduction de tarif non négligeable. Les deux parties devront faire appel à un avocat spécialisé dans le divorce afin de respecter le partage des biens

Quelques conseils pour un divorce réussi

En cas de conflit entre les ex-époux, les professionnels seront aptes à intervenir efficacement. Pour éviter différents problèmes, surtout d’ordres financiers, mieux vaut effectuer une désolidarisation du compte joint afin que chacun ne puisse pas effectuer d’opérations bancaires sans en informer l’autre. 

Souvent lorsqu’il y a des enfants en commun, des problèmes surviennent. Cela peut venir d’un différend concernant l’éducation, la garde ou autres. Quoiqu’il en soit, vos enfants ne doivent pas être témoins de vos disputes. 

Afin que vos bambins supportent mieux la situation, évitez de dénigrer votre ex-époux (se), car cela peut vraiment provoquer des situations très embarrassantes pour eux. Vos enfants, selon leur âge, peuvent être entendus par le juge s’ils le désirent. 

Surtout ne jamais oublier que le divorce est prononcé entre les deux ex-époux et non entre les parents et les enfants !