Prêt hypothécaire Belgique : pourquoi souscrire aujourd’hui ?

Pour acquérir la maison de leur rêve, les ménages belges comptent sur une formule de prêt hypothécaire. Et c’est le moment de se décider parce que les conditions sont plus stables et ce ne sera pas toujours le cas si l’on prend compte de l’inflation qui persiste sur le plan européen, notamment avec le prêt hypothécaire Belgique dont les taux d’intérêt sont sans cesse revus à la hausse.

Prêt hypothécaire Belgique : les conditions de la Banque Nationale

D’après les données de la Banque Nationale de Belgique, le taux d’endettement des Belges concernant les acquisitions immobilières ne s’améliore pas, car il est actuellement à 60 % du PIB, ce qui est largement au dessus de la moyenne au niveau de l’Union européenne. Ce qui explique la formation d’une bulle immobilière causée par les formules de prêt hypothécaire en Belgique, et si jamais cette bulle venait à s’éclater, cela entrainera automatiquement une baisse des prix immobiliers imprévisible pour les banques commerciales qui auront du mal à s’en sortir. Ainsi, pour limiter les risques, la Banque Nationale impose aux banques et établissements de crédit de mettre en place des conditions d’octroi plus compliquées, comme les 20 % de fonds propres. Et si le financement de l’acquisition immobilière dépasse les 80 % pour les ménages qui n’ont pas les moyens de fournir une partie du budget d’achat, les taux d’intérêt seront plus importants.

Prêt hypothécaire Belgique, des taux à la hausse

Si vous prévoyez d’acheter enfin une maison ou un appartement, il est temps de vous décider, car les taux d’intérêt seront toujours à la hausse et ce sera encore le cas pour plusieurs années. En effet, les taux à long terme sont aujourd’hui privilégiés avec le prêt hypothécaire Belgique, et cela a un lien avec les taux décennaux allemands et belges qui étaient de 0,3 % et 0,6 % en juin 2017, et qui servent d’indicateurs fiables concernant les taux hypothécaires en Belgique. Pour BNP Paribas Fortis, les prévisions vont de 1 % à 1,3 % jusqu’à la fin de l’année 2017, tandis que le taux décennal allemand est estimé à 1,6 %, contre 2 % pour le taux belge. Cela signifie donc que les taux des prêts hypothécaires seront également en hausse, car ils dépendent des taux à long terme, d’autant plus que cette situation s’explique par une nette amélioration de l’économie américaine et la possibilité de la fermeture du programme étendu du rachat d’obligations de la Banque Centrale Européenne vers fin 2018 d’après les explications de Koen De Leus, économiste en chef de BNP Paribas Fortis. Mais quel qu’il en soit, plus vous attendrez, plus les taux des crédits hypothécaires risquent d’augmenter, ainsi, ne perdez plus de temps pour vous décider. Qui plus est, il est toujours possible de trouver une offre de prêt hypothécaire avantageuse en Belgique, et pour cela, vous n’avez qu’à passer par une simulation en ligne via une plateforme de comparateur à distance des offres des banques et des établissements de crédit belges. Avec les résultats de la simulation, vous aurez plus d’arguments de négociation pour trouver la meilleure proposition de prêt hypothécaire.