Eurovision 2019 : entre rêves et réalités

329
eurovision

Il s’agit de l’une des compétitions les plus attendues chaque année, en raison de sa dimension artistique et de sa compétition passionnante au cours de plusieurs étapes, l’on a nommé : l’Eurovision ! Pour ceux qui ne seraient pas encore familiers avec ce concours de chant, retour sur les principaux points d’intérêts de cette 64ème édition.

Inspirée du concours de chant Sanremo Music Festival, l’Eurovision est un concours de chant international (bien que circonscrit à l’Europe, en principe) fondé en 1956. Depuis lors, des milliers de chanteurs en herbe ou confirmés se sont succédé sur la scène européenne, pour montrer leur talent au reste du monde. Certains sont restés dans la postérité, comme ce fut le cas de Conchita Wurst, vainqueur de l’édition 2014 de l’Eurovision. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un tremplin professionnel incomparable pour de tels artistes, qui apprennent aussi à gérer les déboires d’une compétition féroces, où seuls les juges ont le dernier mot. Entre rêve et réalité, il n’y a parfois qu’un pas, n’est-ce pas ? Et ce pas, beaucoup le franchissent, comme le montrent les dernières estimations.

Ils éblouissent, ils déchaînent les passions, ils fascinent : voilà ce que les chanteurs venus se présenter sur la scène de l’Eurovision déclenchent, aussi bien chez les téléspectateurs que les juges ou même, les spectateurs venus les écouter sur scène. Pour beaucoup d’artistes, l’Eurovision est un rêve, un objectif, une ambition. Un moyen de faire entendre sa voix. Et ce n’est pas cette nouvelle édition, qui convertit l’Eurovision en l’un des programmes mondiaux ayant la plus grande longétivité, qui vous fera dire le contraire. D’ailleurs, si vous voulez faire un tour sur les favoris, parier sur le gagnant ou même, vous renseigner sur les éditions précédentes, rendez-vous sur le portail interactif Unibet de Tel Aviv 2019.

Vous le verrez, la France y est présentée parmi les favoris, avec son chanteur Bilal Hassani en tête de liste des potentiels vainqueurs de cette édition. À ses côtés se tiennent des chanteurs hors pair comme Katerine Duska, dont le grain de voix rappelle Florence and the Machine, le groupe surprenant BDSM ou John Lundvik, le Suédois au grand charme qui en fera trembler plus d’un. Des concurrents dont il faudra se méfier le jour J, sous peine de désillusion. À vos favoris !

Ce qu’il faut savoir, c’est que certains pays ont été éliminés en demi-finale, et que cela a constitué un choc inattendu, notamment pour la Belgique, la Finlande, la Géorgie, la Hongrie, le Monténégro, la Pologne et le Portugal. À l’inverse, d’autres se sont qualifiés en grande pompe et dans une grande frénésie, comme ça a été le cas de l’Australie, la Biélorussie, Chypre, la République tchèque, l’Estonie, la Grèce, l’Islande, San Marino, la Serbie, la Slovénie. Quant à savoir qui décrochera le titre de vainqueur pour l’Eurovision 2019, tout reste encore à faire.

Pour vivre de grands moments de chant et d’émotion, rendez-vous samedi 18 mai pour la finale des finales !