L’histoire du Bingo

196
bingo

Le bingo est un jeu américain qui s’apparente au loto français. La législation du jeu est simple : des numéros sont tirés au hasard, et les joueurs doivent cocher les cases de leur bingo quand les numéros qu’ils ont dessus sortent. La première personne à collecter cinq numéros dans un modèle prédéfini (généralement un ligne, colonne ou diagonale) l’emporte.

Un peu d’histoire

Le jeu est né en Italie, il y a près de 500 ans. Le gouvernement a trouvé, avec ce jeu, pensé vers 1530, une manière brillante et innovante de collecter des fonds. A l’époque, les joueurs se réunissent une fois par semaine pour parier sur les numéros qui seront tirés. Cinq chiffres sont tirés de chaque roue – il y en a 10 – pour un total de cinquante numéros. A noter que chaque roue étant nommée d’après une ville italienne :

A voir aussi : Café en grain, la boisson préférée des amateurs de café !

  • Milan
  • Naples
  • Genoa
  • Rome
  • Ou encore Turin

Actuellement, ce jeu rapporte au gouvernement italien plus de 75 millions de dollars par an.

Le bingo en France

Le jeu italien nommé « Loto » a voyagé vers la France, où il a évolué dans une version qui ressemble au jeu actuel. Les cartons du jeu étaient séparés en trois rangées et neuf colonnes. Les rangées contenaient cinq nombres aléatoires et quatre carrés vides. Le gagnant était le premier à avoir une rangée horizontale entièrement couverte.

A voir aussi : Quelles sont les chaussures Mustang à préférer en hiver ?

Pourquoi le bingo porte ce nom ?

Aux Etats-Unis, le prédécesseur du bingo s’appelait beano. Il a été introduit par l’entrepreneur Hugh Ward au début des années 1920. Joué dans les carnavals, le jeu dans son principe est similaire au bingo. D’ailleurs, les gagnants criaient : « Beano ! » pour se manifester.

C’est au vendeur de jouets new-yorkais Edwin S. Lowe qu’on doit le bingo. Témoin d’une partie de beano dans un carnaval, Lowe décide de le tester chez lui, et il finit par se l’approprier, en en changeant le nom. Il en a vendu en deux versions : une à 12 cartes, une autre à 24. Le succès a été foudroyant, mais Lowe n’a pas pu déposer la marque.

Le bingo en ligne et sur mobile

L’impact du bingo en ligne est très fort. Le premier site de ce jeu est apparu en 1996, mais ce n’est qu’en 2003, grâce au boom du poker en ligne, que le bingo a vraiment franchi une nouvelle étape online, en amenant des revenus importants sur les sites qui le proposaient. C’est seulement en 2013 que le bingo est apparu sur le marché des jeux mobiles. Comme pour un casino retrait instantané, il y a la possibilité, en ligne, de retirer ses gains après une partie réussie du jeu, que ce soit sur en ligne et sur une version mobile.

Le bingo aujourd’hui

On n’est plus forcé de jouer au bingo en sortant de chez soi. Comme le meilleur casino en ligne, on peut jouer à ce jeu sur le net, avec d’autres joueurs. En ligne, des jetons gratuits peuvent être utilisés à la place de l’argent. Même sur le net, cela garde son charme et son aspect convivial.

Le bingo est maintenant loin de ses origines italiennes, puisque ce jeu a bien évolué. Son histoire montre à quel point il est un jeu avant tout international. Né en Italie, accaparé par la France, le bingo a subi une révolution en Grande-Bretagne, et a été commercialisé pour la première fois aux Etats-Unis. Un véritable globe-trotter.