Assurance habitation : à la charge du propriétaire ou du locataire ?

216

⏱ Temps de lecture : 6 minutes.

A découvrir également : Comment choisir sa machine à glace ?

Location : quelle assurance pour le propriétaire et locataire ?

Proposer un bien locatif est également de régler la question de l’assurance. En fait, au moment de la survenance d’une perte, la responsabilité du locataire peut être assumée aussi bien que celle du propriétaire.

A découvrir également : Qui est la femme de Michael Jordan, Yvette Prieto ?

La question du partage des responsabilités peut soulever des questions. C’est pourquoi nous présenterons d’abord les différentes obligations du propriétaire puis du (futur) locataire.

Du côté du propriétaire

Pour sa part, le propriétaire est obligé d’offrir au locataire un hébergement décent en bon état. Il doit également s’occuper de soi-disant réparations locatives, comme un problème de plomberie ou d’électricité, pendant la durée du bail.

Assurance en copropriété et responsabilité

Depuis la Loi ALUR du 26 mars 2014 (lire la loi), si vous possédez un logement en copropriété, alors vous êtes obligé de souscrire une assurance responsabilité civile. Cette obligation existe si le propriétaire occupe le logement ou s’il s’agit d’un investissement locatif.

Assurance non-occupants

En tant que propriétaire investisseur, vous n’êtes pas tenu de souscrire une assurance propriétaire sans occupation. Cependant, il est fortement conseillé d’assurer le bien pour vous protéger davantage. Comme le dit le proverbe, la prudence est la mère de la sécurité ! En fait, si vous subissez une perte alors que le bien n’est pas occupé par un résident (entre deux loyers), les réparations seront entièrement à vos frais. C’est pourquoi il est préférable de s’assurer que vous évitez de dépenser plus ! Et même lorsque le logement est occupé par un locataire, selon la nature de la réclamation, votre responsabilité peut être assumée.

Grâce à cette assurance, vous êtes couvert par exemple dans le cas de :

✅ Feu.

✅ Catastrophes naturelles ou technologiques.

✅ Cassement accidentel de la glace.

✅ Détérioration et vandalisme.

✅ Ou dommages causés par l’eau et le gel.

… Et bien d’autres risques !

Si vous ne savez pas quelle assurance souscrire, vous pouvez profiter de nos partenariats pour profiter de services de qualité au meilleur prix ! Pour cela, allez sur la plateforme et inscrivez-vous, c’est gratuit !

Protégez-vous des impayés

Le risque d’impayés reste la préoccupation majeure des donateurs français.

Plusieurs garanties sont à votre disposition pour obtenir le remboursement du loyer impayé

✅ Demandez un dépôt de garantie à votre locataire. À la fin du bail, vous pouvez déduire tout loyer impayé du dépôt de garantie.

✅ Demander une garantie Visale : il s’agit d’un service gratuit offert par Action Dépôt qui garantit le loyer impayé et les frais de la résidence principale du locataire et à l’exclusion de toute autre garantie (y compris le dépôt ou l’assurance).

✅ Demander un dépôt : Une personne s’engage par écrit à payer les dettes du locataire en cas de défaillance du locataire.

✅ Abonnez-vous à une assurance « impayée » (i).

La garantie de location impayée est une assurance achetée directement par le bailleur, personne physique ou morale, auprès d’une compagnie d’assurance.

Il est nécessaire de se référer aux conditions particulières et conditions générales du contrat pour connaître la portée des garanties. Cette assurance couvre généralement :

✅ Les loyers, charges et taxes normalement dus par le locataire.

✅ Détériorations par l’occupant.

Cette garantie est souvent conditionnée par des franchises et des plafonds.

Le coût d’un tel contrat dépend, bien sûr, de la compagnie d’assurance. Généralement, les taux varient entre 3 % et 4 % du montant annuel des loyers et des frais.

🔎 Lisez le billet de blog sur la location d’une maison : quelles garanties existent Partie 1 et Partie 2.

Du côté du locataire

Pour sa part, le locataire est tenu de faire l’hébergement en bon état. Ainsi, des réparations mineures sont à ses frais, comme la peinture par exemple. En outre, il est responsable des dommages qu’il cause lors de son contrat de location et doit les réparer avec pour faire le bien.

Assurance habitation

Votre locataire est tenu de souscrire une assurance habitation, qu’il s’agisse d’un loyer vide ou meublé. Cette assurance couvre les risques de location tels que les dommages causés par l’eau ou les incendies. Il peut être abonné à Locat’s Choice Company.

💡 En tant que propriétaire, vous avez Droit de demander un certificat d’assurance habitation : ✅ Au moment de la remise des clés. ✅ Au moment du renouvellement du bail. ✅ Chaque année, à la demande de l’utilisateur.
💡 N’oubliez pas de demander un certificat de renouvellement d’assurance chaque début d’année civile pour éviter les mauvaises surprises.

Absence d’assurance logement

Si le locataire ne souscrit à aucune assurance, les réclamations concernant un incendie, un dommage d’eau ou une explosion, par exemple, seront entièrement supportées par le locataire.

Si le locataire ne vous fournit pas son certificat d’assurance habitation, alors 2 options sont disponibles : ✅ Vous pouvez demander de résilier le bail. Cette résiliation peut avoir lieu par la loi si le bail contient une clause de résiliation à cet effet. Ou devra être fouillé au tribunal sinon. ✅ Vous pouvez souscrire une assurance habitation au lieu de votre locataire. L’utilisation de cette option prive également la possibilité de demander la résiliation du bail.

Dans cette situation, le coût de l’assurance (éventuellement augmenté de 10%) est recouvrable de 1/12 chaque mois en même temps que le loyer est payé.

Le locataire conserve la possibilité de mettre fin à l’assurance souscrite par le propriétaire en son nom afin de s’inscrire.