Les ecocups font couler de l’encre

423

LE CONTEXTE ÉCOLOGIQUE QUI FAVORISE LE BOOM DU GOBELET RÉUTILISABLE

Les ressources en énergie sur la planète s’épuisent. Le pétrole qui sert à fabriquer la vaisselle sera bientôt supplanté par des matériaux innovants et écologiques.

La Cop21 contribue à éduquer les citoyens et les dirigeants d’entreprise. Les chefs de sociétés sont sensibilisés aux valeurs environnementales. Les jeunes entrepreneurs
de TPE, PME peuvent facilement changer de cap vers la transition écologique. Le gouvernement aide ces démarches financièrement.

La vaisselle est un des secteurs porteurs pour des innovations, notamment en terme de contenants réutilisables. Le polypropylène remplace le pétrole. Les filières de traitement des déchets se mettent en place. On repense le marché en installant des lieux de stockage communs et des chaînes de lavages centralisées, pour limiter le bilan carbone dus aux transports.

L’Espagne et l’Allemagne qui avaient anticipé cette tendance sont suivies par la France. Les grands événements comme les manifestations sportives, concerts, spectacles, séminaires et autres rendez-vous culturels sont les supports idéaux pour faire preuve d’exemplarité.

LES ATOUTS DES GOBELETS PERSONNALISABLES

Les ecocups personnalisés en plastique sont en polypropylène, un matériau recyclable. Les filières de retraitement existent pour ce type de produit.

Elles sont résistantes et peuvent se décliner sous des formes très variées. Ainsi, on pourra boire dans des verres à eau, à vin, à champagne, à bière… Les contenances proposées sont diverses. Les gobelets peuvent en prime passer au micro-onde.
Il est bien vu aujourd’hui de déguster du vin dans ce type de verres. Les mentalités changent, aidées en cela par les campagnes de sensibilisation.

Ces verres sont surtout personnalisables. Les deux techniques employées sont la sérigraphie et la quadrichromie. Celle-ci garantit un rendu de qualité photo. Les encres utilisées sont propres sans bisphénols ni matières recyclées. C’est pourquoi, les organisateurs d’événements en font un support de communication. On peut voir des logos, des messages écoresponsables sur les verres en plastique.

A raison de 1 € la caution, le client aura le choix au final : rendre son verre ou le garder. Pour les gens qui reviennent sur des manifestations, on ne doutera pas qu’ils auront envie d’avoir une série de verres en souvenir. La demande créerait-elle aussi l’offre, comme le prônait Keynes ?