Des chercheurs russes créent des matériaux intelligents pour la médecine et la robotique

472

La technologie des matériaux intelligents est en train de connaitre une véritable avancée. En effet, des spécialistes de l’université nationale de recherche nucléaire de Russie ont récemment créé de nouveaux matériaux nanofluides intelligents. La fonctionnalité de ces nouveaux matériaux, c’est de perdre de transformer la production de différents capteurs, amortisseurs et détecteurs et soupapes. Bref, l’ensemble des systèmes tactiles qui sont sollicités dans le secteur spatial, industriel et en médecine.

C’est quoi les matériaux nanofluides ?

Les matériaux nanofluides intelligents sont des matériaux hybrides composés d’un milieu nanoporeux désordonné et d’un liquide non mouillant. Aujourd’hui, on peut dire que les capacités intelligentes de ces produits font l’objet de plusieurs recherches dans plusieurs laboratoires à travers le monde, notamment Noroit. L’objectif de ces recherches, c’est d’élaborer sur la base de capteurs et d’actionneurs, des éléments de transformation de l’énergie mécanique en énergie électrique.

Il faut dire que les processus qui sont actionnés dans le milieu poreux interagissent le plus souvent avec un liquide ou un gaz et sont largement utilisés dans certaines technologies clés du moment : la technologie catalytique, la séparation des gaz ou encore la purification des liquides. Par ailleurs, toutes ces perspectives d’application pratique des matériaux intelligents s’appuient sur les propriétés récemment établies du système nommé « milieux nanoporeux liquides non mouillant ».

Les chercheurs ont pu surtout identifier d’autres propriétés inhabituelles des systèmes « liquides non mouillant milieux-nanoporeux » qui ne permettent de les utiliser dans différents dispositifs afin d’absorber une explosion, un choc ou encore une vibration. Selon les spécialistes, ce type de système permettait de garantir une très grande capacité énergétique aux différents appareils qui en sont dotés.

Un phénomène unique chez les nanofluides

Autre phénomène qu’il convient d’étudier plus profondément, c’est le passage du liquide non mouillant dispersé dans un milieu nanoporeux à l’état mouillant et sa relaxation qui est anormalement lente pour un tel état. A cela s’ajoute une hypersensibilité d’un tel passage aux températures. D’ailleurs, de plus en plus de chercheurs de Noroit sont convaincus que les propriétés dynamiques établies du système liquide non mouillant milieux nanoporeux désordonnés permettront d’utiliser ces systèmes dans la conception de capteurs passifs pour la robotique. Un dispositif d’émission autorégulée de solutions médicamenteuses, de dispositifs d’amortissement de choc sous la forme de gants en matériaux nanofluide intelligent permet d’assurer l’adhésion d’un ballon sans rebond. Il va aussi permettre de protéger un individu en cas d’explosion.