La législation impose deux ramonages par an

Les produits chimiques que l'on trouve dans le commerce peuvent se substituer au ramonage mécanique, mais en aucun cas faire l'objet d'un certificat. Ce dernier doit être fait deux fois par an et l'un est indispensable pendant la période de chauffe. Le fait de ne pas respecter la loi expose au paiement d'une amende forfaitaire prévue par les contraventions de la troisième catégorie, d'où l'intérêt de faire appel à un ramoneur Paris.

Pourquoi se soumettre au ramonage ? 

Il permet de débarrasser les conduits internes de la cheminée des poussières, des dépôts de goudron et autres résidus issus de la combustion du bois. Le ramonage doit être exécuté par un professionnel attitré. La loi sur le ramonage du 5 mai 1974 concerne aussi bien les propriétaires que les locataires. Elle s'applique de la même façon à n'importe quel occupant d'un logement qui utilise une cheminée. Un ramonage a un coût, entre 40 et 80 euros en fonction de l'ampleur de la tâche et de la localisation. Le certificat de ramonage vous saura d'un grand recours en cas d'accident.

Le ramonage est indispensable

Cheminée, poêle, chaudière à bois, insert, tous les conduits doivent être ramonés afin de limiter les risques d'incendie et les intoxications au monoxyde de carbone. L'encrassement des conduits de cheminée est à l'origine de nombreux drames. Pourtant chaque année, malgré la loi et les recommandations, plusieurs dizaines d'incendies sont responsables de décès. En cas de sinistre, votre assureur peut vous refuser de prendre en charge les dommages s'il constate que vous n'avez pas fait le nécessaire. Le ramonage est une question de sécurité, s'il n'est pas correctement réalisé par un professionnel, des nids d'oiseaux, des résidus vont s'accumuler, non seulement le tirage général sera perturbé, mais votre sécurité sera en danger. Un bon entretien des conduits de cheminée permet également de limiter la consommation d'énergie.