Écrire un discours professionnel : bonnes et mauvaises pratiques

50
Un homme qui lit

Que vous soyez à l’aise pour parler en public ou non, prononcer un bon discours professionnel constitue un défi en soi. Il doit être percutant et mémorable, d’une durée soigneusement étudiée. Le tout en optimisant autant le fond que la forme. Pour vous guider, voici quelques bonnes et mauvaises pratiques pour écrire un discours professionnel :

Réussissez votre ouverture

Un discours réussi commence par une bonne ouverture. C’est le moment où les gens sont le plus réceptif. L’objectif est alors de capter leur attention dès vos premiers mots. Sinon, votre discours aura beaucoup moins d’impact, aussi qualitatif et percutant soit-il.

A lire en complément : Un agencement efficace dans une pharmacie

Lorsque vous l’écrivez, sortez donc le grand jeu avec votre ouverture. Racontez une anecdote humoristique liée à votre grande idée. Partagez un fait ou une statistique choquant(e). Commencez par un rapide sondage à main levée, afin d’engager votre audience… 

De plus, veillez à ce que ces préliminaires soient courts, pour exploiter au mieux l’élan de votre ouverture.

A lire en complément : Combien coûte les services d’un expert-comptable ?

Restez concis

Ensuite, un des pires défauts des orateurs est de trop parler. Sachant que l’attention du public décline naturellement après quelques minutes, il est essentiel de transmettre l’intégralité de votre message en peu de temps.

En outre, plus votre temps de parole est long, plus vous risquez de vous égarer et de commettre des erreurs.

Si vous voulez conserver l’attention de votre audience, il faut donc rester bref et concis.

Soyez mémorable

Troisièmement, un bon discours doit être mémorable. Une qualité qui demande de la pratique et de la créativité. L’enjeu est que le public retienne l’essence même de votre message. Condensez alors votre thème en 15 à 20 mots, et construisez votre discours autour de ce message clé.

Métaphores, analogies, axiomes… pensez également à utiliser des figures de style qui marqueront les esprits. Idéalement, placez-les à la fin de votre discours, pour que ces phrases soient mieux mémorisées.

Pour rendre votre discours encore plus mémorable, vous pouvez aussi inscrire une citation clé sur des stylos personnalisés, que vous distribuerez aux personnes ayant assisté à votre discours. Cela renforcera l’impact de votre message, de manière encore plus durable. En effet, dès que les participants utiliseront leur stylo publicitaire, ils se remémoreront votre discours, même plusieurs semaines / mois après.

Répétez-vous

Une autre bonne pratique est de répéter vos messages clés, tout en jouant sur les intonations. Pendant un discours, le public n’est jamais attentif 100 % du temps. En répétant plusieurs fois vos arguments, vous augmentez alors les chances qu’ils soient effectivement entendus et assimilés par votre audience.

Dans un discours, la répétition est la clé pour laisser une impression forte. Insistez donc sur les mots, les phrases et les thèmes clés. De plus, veillez à faire le lien avec les points précédents et à insister dessus. Et surtout, répétez les points essentiels comme s’il s’agissait d’un refrain musical.

Et pour finir 

Enfin, un discours bien rédigé ne saurait se passer du langage corporel assorti. Votre gestuelle et votre ton doivent supporter votre message, afin d’en renforcer l’impact. Notamment, vous pouvez appliquer des bonnes pratiques du théâtre, comme des exercices de placement de la voix et d’expression corporelle, pour améliorer votre prestation.