Comment traiter le nerf sciatique

103

Le nerf sciatique est l’un des plus longs nerfs du corps. Il s’étend tout au long de la partie inférieure du corps jusqu’aux pieds pour assurer la motricité et la sensibilité. Si jamais il est compressé, la douleur atteint la fesse et la cuisse et s’étend souvent jusqu’aux orteils, des sensations de décharges électriques ou bien de brûlures peuvent être ressenties sur son parcours suivant la racine nerveuse affectée.

Le trajet de la douleur peut également varier légèrement. Quand on a connu la sciatique, on ne veut plus jamais avoir affaire à elle. Ci-après donc quelques moyens pour la traiter, allant des méthodes naturelles aux interventions chirurgicales.

Comment décoincer naturellement le nerf sciatique

C’est la méthode la plus simple pour soulager le nerf sciatique naturellement. Il faut simplement monter sur une marche (un marche-pied ou une pile d’annuaires) avec la jambe non douloureuse et de laisser pendre l’autre jambe dans le vide.

L’objectif  de cet exercice est de tirer sur le nerf sciatique pour essayer de le remettre en place. Lorsque la jambe douloureuse est bien détendue, faites retomber le bassin du côté de la jambe endolorie et avec cette jambe faites un exercice de balancier d’avant en arrière sans trop forcer.

Relaxer le nerf sciatique

Le procédé suivant consiste à utiliser un sac de glace enveloppé dans une serviette. Celui-ci est à apposer sur la région douloureuse durant 10 à 12 minutes. Répéter l’application toutes les 2 heures au besoin. A contrario, la chaleur peut être utilisée. Elle aide à relaxer les muscles endoloris. Prendre un bain d’eau chaude est l’idéal.

Sinon, appliquer plusieurs fois par jour une source de chaleur (une serviette chaude et humide ou un coussin chauffant). Le repos est obligatoire pour apaiser la sciatique, cependant, il est conseillé de reprendre doucement des activités physiques passées 48 heures afin de récupérer plus rapidement. L’idéal est de compléter cette dernière méthode par un cataplasme.

Le cataplasme : indispensable

Pour cela, faites fondre 500g de saindoux au bain-marie, et plonger-y 1 feuille de chou crue, puis appliquer le tout  sur la région douloureuse. Les tisanes peuvent également  aider à combattre la douleur et l’inflammation de façon naturelle. Boire une infusion de plantes fraîches ou séchées. Les plus utilisées sont: réglisse, griffe du diable, fleur de tilleul, cornouiller jamaïcain.

Les antidouleurs

Ils ne guérissent pas la sciatique certes, cependant, les antalgiques permettent d’arrêter la douleur et d’éviter qu’elle ne s’installe. Généralement, le paracétamol et l’ibuprofène sont les antidouleurs pris en alternance avant la consultation auprès du médecin. Ce dernier, prescrira souvent du paracétamol codéiné ou associé à la caféine, des anti-inflammatoires et myorelaxants pour éviter la contracture après la douleur et vice versa.

Les antibiotiques

C’est le traitement le moins courant, cependant, comme il est expliqué sur le site nerfsciatique.fr, c’est un traitement qui a fait ses preuves et qui mérite qu’on s’y intéresse.

La chirurgie

Si les douleurs persistent plus de 3 mois malgré les traitements prodigués, la chirurgie peut être envisagée. La chirurgie permettant d’enlever la pression qu’exerce le disque vertébral sur le nerf sciatique.