Les astuces pour mieux dormir

86

Le sommeil n’est pas simplement de l’ordre du repos mais aussi, du bien-être. Et pour cause, le sommeil impacte sur le quotidien. Les personnes en dette de sommeil ou ayant un sommeil dérangé ont certes du mal à rester éveillé mais pas que. C’est le métabolisme tout entier qui s’en trouve perturbé. On a ainsi plus d’appétit, une préférence pour la nourriture grasse et sucrée et on succombe plus facilement au grignotage, les défenses immunitaires sont affaiblies, la vigilance baisse ce qui accroît le risque d’accidents de la route, le risque d’incident vasculaire cérébral est multiplié par quatre notamment. Autant d’effets secondaires d’un manque de sommeil qu’il est possible de minimiser en dormant du sommeil du juste. Gros plan donc sur les astuces pour bien dormir et se reposer tant sur les plans physique, émotionnel que mental. 

Un matelas adapté

La literie va de pair avec le sommeil. Et pour cause, il est bien difficile de bien dormir si le matelas n’est pas adapté. En général, les personnes qui dorment sur le côté opteront pour un matelas moelleux, celles qui dorment sur le ventre préféreront un matelas medium et les matelas fermes seront à privilégier pour les personnes qui dorment sur le dos. Pour autant, il convient de prendre le temps de bien choisir sa literie et surtout, de la changer tous les dix ans. A l’image des produits alimentaires, la literie elle aussi, présente une date limite d’utilisation.

Une chambre pour dormir

Exit les écrans, les appareils électriques et autre supports littéraires, la chambre à coucher comme son nom l’indique est destiné exclusivement pour dormir. En effet, la plupart émettent une lumière bleue ce qui stimule l’activité cérébrale. Il convient alors de les laisser au salon et de tout éteindre une heure avant d’aller rejoindre son lit. En parallèle, mieux vaut que la pièce soit à la bonne température entre 16 et 17°C et, qu’elle soit plongée dans le silence et dans le noir absolu. S’il n’est pas envisageable de couvrir toutes les sources de lumière de la chambre, il est toujours possible d’utiliser un masque pour les yeux ! Et, pour s’isoler d’un partenaire qui ronfle comme un sonneur, mieux vaut essayer la paire de boules Quiès.

Une bonne hygiène de vie

Inutile d’avoir la main lourde sur les matières grasses et les sucres rapides au diner. Rien ne prévaut un souper léger et équilibré à base de crudités, de pain blanc, de féculents, de poisson maigre en terminant par une tisane et un produit laitier. Les protéines, les matières grasses en particulier ont la particularité d’être difficiles à digérer et donc de garder éveillé. Bien entendu, mieux vaut également éviter l’alcool, les boissons sucrées, gazeuses, énergisantes car elles stimulent l’organisme. 

Que cela soit en semaine, en week-end ou en vacances, il faut garder son rythme de sommeil et de réveil habituel. Se coucher plus tard, faire la grasse matinée peut perturber l’horloge biologique et donc le sommeil par voie de conséquence. Rien de tel que de se lever et se coucher à heures fixes tout en adoptant des petits rituels avant d’aller se coucher – prendre un bon bain chaud, lire un livre, faire du yoga, méditer, faire des exercices respiratoires, succomber à l’aromathérapie par exemple – et adopter l’une des bonnes positions pour bien dormir. En parallèle, il convient d’être à l’écoute de son corps et plus particulièrement des signaux qu'il envoit – yeux qui clignotent ou qui piquent, les paupières qui se font lourdes ou encore des bâillements et des frissons notamment – et si le sommeil ne vient pas, mieux sortir du lit pour éviter de s’énerver. Pour finir, mieux vaut se débarrasser de toutes les pensées avant d’aller dormir, quitte à noter sur un papier la liste des tâches à mener le lendemain.