Comment avoir une belle chevelure avec des compléments alimentaires ?

64
complements alimentaires pousse cheveux

L’importance des compléments alimentaires pour la chevelure

Comme son nom l’indique, un complément alimentaire est une substance destinée à compléter l’alimentation. Une alimentation saine et équilibrée est la base d’une bonne santé et avant tout il faut se dire que les compléments alimentaires ne la remplaceront jamais. Par contre, les modes de vie contemporains sont souvent une source de carences quand on n’a pas toujours le temps de faire véritablement attention à notre nutrition ou quand nos ressources en vitamines à certaines périodes de l’année ne couvrent plus suffisamment nos besoins. Le complément alimentaire pousse cheveux concentre des nutriments, sels minéraux et vitamines issus de préparations de plantes. Ils sont un moyen naturel pour complémenter les carences éventuelles. Les cheveux particulièrement témoignent d’un certain nombre de dysfonctionnements internes. Quand ils se raréfient, poussent mal ou deviennent cassants, cela peut être un signe de maladie mais aussi plus simplement d’un état de fatigue ou de stress récurrent.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

On parle de nutri cosmétique pour les compléments alimentaires destinés à l’amélioration des aspects esthétiques de la personne. Certains sont composés de façon à agir sur l’aspect de la peau, d’autres sont plus spécifiquement ciblés sur la qualité des ongles ou des cils, et d’autres encore agissent sur la santé des cheveux et de la barbe. Ils sont conditionnés en gélules, pastilles, comprimés ou pilules, mais aussi en sachets, sous forme liquide dans des ampoules ou dans des flacons compte-gouttes. Ils sont aussi soumis à une réglementation très stricte au niveau européen par la publication d’une liste détaillée des vitamines et sels minéraux autorisés dans leur fabrication. Bien que délivrés sans ordonnance, les compléments alimentaires ne doivent pas faire l’objet d’une automédication sous peine de créer des déséquilibres physiologiques là où on avait l’intention de résoudre un dysfonctionnement. L’avis du médecin traitant est indispensable avant d’ingérer des compléments alimentaires dans la mesure où il a une parfaite connaissance de l’ensemble de l’organisme de son patient, où il est capable de diagnostiquer avec précision quels apports complémentaires sont nécessaires et d’établir un protocole de soins avec une posologie adaptée. Il convient également d’écarter tout risque lié à une situation particulière comme par exemple une grossesse et d’éviter des interactions inappropriées avec un traitement médical déjà en place.

Bien choisir ses compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont des substances destinées à apporter un supplément à une bonne hygiène de vie ou à pallier en douceur certains manques. Il faut garder à l’esprit qu’en aucun cas leur emballage ou leur publicité ne peut se prévaloir d’un quelconque principe actif ou de remplacer un traitement médical indispensable pour enrayer une maladie. Ils ne peuvent pas non plus prétendre représenter un moyen de prévenir des pathologies. La réglementation en vigueur leur interdit également de se prévaloir d’un quelconque remplacement d’un régime alimentaire équilibré. Ce n’est que lorsqu’on a vérifié que l’ensemble de ces paramètres est respecté qu’on peut en toute confiance faire une cure de telle vitamine ou de tels sels minéraux qui seront alors d’un bienfait dont on se rendra compte au fur et à mesure et non pas de manière spectaculaire comme cela est parfois suggéré par certaines publicités peu scrupuleuses.