Est-ce le moment d’investir en SCPI ?

47

La SCPI peut être un bon moyen de se lancer dans un projet d’épargne. Ce placement, qui offre un rendement annuel très attractif, a la cote, notamment face à d’autres solutions comme le livret A. Cela dit, est-il judicieux d’investir dans des SCPI en 2021 ? Le point sur la SCPI, son fonctionnement, ses avantages, et la situation du moment.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

SCPI signifie Société civile de placement immobilier. La SCPI est concrètement une entreprise qui possède un certain nombre de biens dans le secteur immobilier, et qui en fait la gestion.

A lire aussi : Combien coûte une extension de maison ?

Le système de SCPI est simple : toute personne peut investir dans cette SCPI en achetant des parts de la société civile de placement immobilier. Les loyers générés par le parc immobilier donnent lieu à des reversements de sommes à toutes les personnes faisant partie de la SCPI, en fonction des parts que possédées.

La SCPI est un type de placement qui est ouvert à tous les contribuables français. Aujourd’hui, on estime que le rendement annuel d’une SCPI peut atteindre les 6 % en brut. La moyenne est de 4 %, un taux nettement plus intéressant qu’un Livret A. Par ailleurs, il est possible de garder ses parts aussi longtemps qu’on le souhaite, ou bien de les revendre, selon le projet que vous avez. 

A lire également : Une toiture intelligente pour plus d’économie

Par ailleurs, il faut savoir que détenir des parts dans une SCPI n’est pas nécessairement coûteux. Nul besoin de placer des sommes considérables pour investir. Avec 200 euros, il est déjà tout à fait possible de se positionner dans le secteur de la société civile de placement immobilier avec un ticket d’entrée peu onéreux.

Les parts de la SCPI prennent non seulement de la valeur mais en plus de cela, elles peuvent être revendues, ce qui peut engendrer une plus-value intéressante.

À quoi sert une Société civile de placement immobilier (SCPI) ?

Une SCPI est un placement financier qui sert essentiellement à obtenir un rendement intéressant et un revenu complémentaire et régulier, mais pas que ! Selon le type de SCPI choisi, le but est différent. Il existe plusieurs catégories de SCPI :

  • Les SCPI de rendement
  • Les SCPI d’habitation
  • Les SCPI à capital fixe et à capital variable
  • Les SCPI en pleine propriété et les SCPI en nue propriété

La SCPI est un puissant levier pour investir dans l’immobilier plus facilement qu’en achetant directement un bien pour une résidence principale ou pour un investissement locatif. En effet, avec les SCPI, la particularité est de pouvoir investir sans apport et avec un simple crédit.

On sait aujourd’hui que la SCPI constitue un puissant levier fiscal, puisque les intérêts de votre crédit peuvent être déduits du revenu fiscal. Mais tous ces points forts sont-ils toujours aussi avantageux en période de crise ? Faut-il investir dans les SCPI alors que la crise sanitaire bat son plein ?

Immobilier : investir en temps de crise ?

Lorsqu’une crise se présente, faut-il investir si l’on en a la possibilité ? Il a été démontré que la SCPI offre un rendement nettement plus intéressant que le rendement d’un Livret A, par exemple.

Par ailleurs, la crise sanitaire qui touche la France aujourd’hui n’est pas la première et n’est pas non plus la dernière que le pays connaît. Les crises vont et viennent et à tout instant, il convient de se demander si oui ou non le moment est propice à un investissement immobilier grâce à une SCPI.

Une crise succède à une autre : Brexit, Gilets jaunes, retraites, crise financière, coronavirus… Aucune situation n’est idéale pour investir et le meilleur moment pour un investissement est tout simplement lorsque vous le pouvez. Par exemple, de nombreuses opérations financières ont pu avoir lieu lors de la crise de 2007.

En pleine crise, acquérir des parts de SCPI pouvait sembler dangereux et risqué. Cela dit, une fois le projet lancé, le rendement s’est peu à peu mis en place et les bénéfices sont au rendez-vous. 

Immobilier et SCPI : un investissement à choisir

Le climat est, il faut le dire, assez anxiogène et ne pousse pas forcément à penser “investissement immobilier”. Toutefois, le marché croît et fluctue dans tous les cas et le secteur de l’épargne n’est en réalité pas touché par la crise. 

La SCPI constitue une option sécurisante et le marché tend à aller vers cette tendance, tout autant que sur d’autres placements. Les SCPI sont des placements de long terme et la collecte ne semble pas souffrir des crises actuelles. Le marché évolue et les investissements en SCPI suivent le mouvement sans pour autant être affectés, hormis pour des raisons de praticité (dossier à distance, etc.).

Les SCPI à souscription en ligne se sont fortement développées en temps de crise, ce qui justifie d’autant plus le fait de se lancer quelles que soient les circonstances et la conjoncture.

Performance des SCPI : les effets de la crise atténués

La crise a certes eu des effets sur les SCPI, mais les sociétés de gestion ont été en capacité évidente de prendre en main la situation. Des solutions et des accords ont été trouvés avec les commerçants, notamment sur le report des loyers ou sur des contreparties sérieuses, comme l’allongement de la durée du bail.

Ces mesures incitatives ont pu sensibiliser les propriétaires et atténuer les effets de la crise sur tous les acteurs concernés par la SCPI. Grâce à des actifs solides, les sociétés de gestion sont moins lourdement exposées aux conséquences d’une crise d’une telle ampleur.

SCPI de bureaux, SCPI du secteur de la santé

Si l’impact de la crise sanitaire de la Covid-19 a été réel, on l’a aussi noté, dans une moindre mesure, sans toutefois justifier une frilosité des investisseurs. Les SCPI de bureaux ont leur place et la conservent dans l’équation : le télétravail n’est pas en passe de se généraliser au point de supprimer les bureaux. 

En effet, la culture d’entreprise est aujourd’hui au cœur des priorités et le télétravail n’est pas une mesure récente ou neuve. Le risque de voir émerger une crise totale de l’immobilier de bureaux suite à la crise sanitaire est donc très faible, car les entreprises n’ont pas vraiment d’intérêt à faire une croix sur un élément essentiel de leur croissance : le lien professionnel en présentiel.

Les SCPI du secteur de la santé, quant à elles, n’ont quasiment pas été impactées par la crise depuis ses débuts. Une expansion est même à prévoir dans les années à venir, car les actifs sont encore peu présents sur le marché. La crise sanitaire de la Covid a pu mettre en exergue certains besoins : l’investissement sera-t-il au rendez-vous ?

Investissement immobilier : les SCPI à privilégier

Avec le peu de gestion qu’exigent les SCPI, des développements sont également à prévoir. Pour 2021, la tendance ne bouge pas pour les SCPI. Investir au bon moment, c’est investir maintenant.

Avec des taux de rendement stables, les sociétés de gestion ont pu avoir une bonne perspective sur l’évolution de la crise. Ceci est valable sur les actifs spécialisés et sur les actifs résidentiels, qui ont connu des investissements rythmés.

Se lancer dans les SCPI du secteur de la santé, les SCPI de bureaux, les SCPI résidentielles et logistiques ou les SCPI de commerces n’est pas un risque, malgré les cas rares de baisse de rendement observés en 2020. Des performances inattendues sur les SCPI ont notamment été notées et la crise a pu passer inaperçue sur certains secteurs, au profit de la stabilité de la collecte.

Si l’on reprend les cas de report de loyers, selon la gestion de crise, ceci ne représentait en 2020 que 1 % des loyers annuels, ce qui est fortement encourageant pour la suite.

SCPI : ce qu’il faut savoir pour 2021

Pour les experts, la tendance pour les SCPI et l’investissement immobilier en parts n’est pas à remettre en cause. Les critères à prendre en compte sont toujours les mêmes avant de se lancer dans un investissement de ce type :

  • Le niveau de capitalisation de la SCPI ;
  • Le niveau de diversification des actifs ;
  • Le degré de résilience des SCPI ;
  • Comparaison de la valeur de reconstitution de la SCPI avec son prix.

En courbe basse et en situation de crise, les opportunités sont à saisir plus qu’à rejeter pour les mauvaises raisons. Dans une époque où la question se pose de choisir entre un placement à fort rendement en SCPI et une assurance vie, le choix est très vite fait au vu des taux en présence.

Cela dit, il est aussi possible de choisir de détenir des parts de SCPI au sein d’une assurance-vie. Optez pour une fiscalité attractive, d’une liquidité importante et d’un prix d’achat réduit. Vous êtes propriétaire de parts et vous obtenez un rendement plus facilement que si vous décidiez de devenir propriétaire par achat immobilier classique.

Le choix de SCPI est certes moins important lorsque celles-ci sont au sein d’une assurance-vie (20 % des SCPI sont éligibles), mais vous pouvez acheter vos parts en direct avec un simple crédit bancaire

Un capital et un revenu sont disponibles pour l’investisseur après placement. Étudiez le marché, choisissez votre SCPI : au vu des taux et de l’absence de gestion importante, vous récupérez les avantages de la constitution de patrimoine sans ses inconvénients.