L’avantage du crédit-bail pour les entreprises

29
épargne

Comme pour les particuliers, les entreprises ont souvent recours aux crédits pour développer leur activité. Les financements professionnels sont souvent plus conséquents en termes de somme à emprunter et nécessitent une étude précise des besoins par l’organisme prêteur. Ces investissements permettent de financer des équipements matériels comme des machines, des véhicules, des biens immobiliers comme des locaux professionnels ou d’avoir à sa disposition une réserve de trésorerie. Nous allons ici nous pencher sur le crédit-bail, appelé aussi leasing. Voyons ensemble ses caractéristiques et ses avantages.

Le crédit-bail : kézako ?

Le crédit bail, plus connu sous le nom de leasing, est un contrat de location qui s’établit entre trois protagonistes.

  • L’entreprise, qui sollicite un bien (mobilier ou immobilier), également appelé le crédit-preneur.
  • L’organisme financier (banque, établissement de crédit, organisme de crédit-bail spécialisé) qui achète le bien auprès d’un fournisseur.
  • Le fournisseur, qui constitue le troisième acteur du contrat.

La particularité du crédit-bail réside dans ses options. En effet, c’est un contrat sur un temps déterminé avec ou sans option d’achat. Pendant toute la durée du contrat, le crédit-preneur est locataire et paye des mensualités fixes, lui permettant d’avoir le bien à sa disposition, tout en préservant sa trésorerie. Mais au terme du contrat, l’entreprise peut acheter le bien, le transfert de propriété s’opère donc à ce moment-là.

crédit bail

Le fonctionnement expliqué avec un exemple

Imaginons qu’une entreprise dans le secteur de la personnalisation ait besoin de s’équiper d’une imprimante 3D pour élargir son offre et se différencier de ses concurrents. Après étude et enquête auprès de ses clients et prospects, l’établissement confirme son choix et souhaite se lancer dans cet investissement.

Malheureusement, après avoir comparé toutes les annonces sur internet, la machine à acquérir est trop onéreuse et le risque de se défaire d’une partie de sa trésorerie trop conséquent pour les besoins en fonds de roulement à venir.

Pour réaliser cet achat, l’entreprise peut déposer un dossier auprès d’un organisme financier qui a la capacité de financer cette acquisition. Évidemment, l’organisme prêteur, dit aussi crédit-bailleur, va étudier le dossier en profondeur, notamment la situation financière de l’entreprise demandeuse et les retombées économiques potentielles d’un tel investissement. Puis il rendra sa décision.

Dans le cas où l’étude se révèle rentable, le crédit est accordé et un contrat est signé entre les différentes parties. Le crédit-bailleur (organisme financier) est alors propriétaire du bien et demande à l’entreprise (crédit-preneuse) de payer un loyer mensuel durant toute la durée fixée dans le contrat, avant de disposer du bien si elle le désire. Au terme du contrat, le crédit-bailleur s’engage à le lui céder au cas où l’entreprise (crédit-preneuse) souhaite l’acquérir. C’est ce qu’on appelle une option d’achat.

Théoriquement, lorsque le contrat arrive à terme, trois issues sont possibles :

  • Soit le crédit-bailleur restitue le bien au fournisseur.
  • Soit l’entreprise crédit-preneuse renouvelle le contrat avec le crédit-bailleur avec de nouvelles mensualités et garanties.
  • Soit l’établissement crédit-bailleur vend le bien à l’entreprise crédit-preneuse qui s’engage alors à régler la somme restante. On parle alors de valeur résiduelle (valeur d’achat moins loyers déjà payés).

Le leasing : pour qui et pour quoi ?

Le crédit-bail permet de financer toutes sortes de biens mobiliers ou immobiliers. Quels que soient vos besoins, le leasing est un financement professionnel polyvalent qui attise de plus en plus l’intérêt des entreprises.

En effet, si vous avez besoin de vous équiper d’une machine pour vos espaces verts, d’équiper tout un service de nouveaux ordinateurs, de vous constituer un parc automobile, d’acheter un four supplémentaire pour votre restaurant, etc. cela peut être une bonne solution. Tout est envisageable, y compris les biens immobiliers tels que des bureaux ou un entrepôt. En revanche, si l’entreprise de crédit-bail estime que le bien sera difficile à revendre, elle peut refuser son acquisition..

Si ce crédit suscite un tel engouement, c’est aussi parce que toute entreprise, quel que soit leur statut juridique, est ou sera potentiellement concernée par ce type de financement au cours de son activité. Que ce soient des sociétés, des entreprises individuelles, des professions libérales, des entreprises agricoles ou des TPM-PME, toutes pourront à un moment donné, avoir besoin d’une telle forme de crédit.

Les organismes publics peuvent également recourir à ce type de financement : collectivités territoriales, associations, administrations diverses.

formalités

Les avantages du leasing

Concernant le financement des entreprises, le crédit-bail est plus onéreux qu’un crédit classique, mais présente de nombreux avantages, notamment celui de préserver sa trésorerie. Aucun apport n’est demandé, le crédit-bailleur finance le bien à 100 % en contrepartie d’un loyer mensuel. Qui plus est, le paiement de la TVA est étalé sur toute la durée du contrat, ce qui permet de limiter les sorties d’argent.

Le bien loué n’est pas inclus dans le bilan et peut être déductible de l’impôt. En effet, les montants des loyers sont considérés comme des charges d’exploitation rendant possibles les déductions d’impôts.

3 principales catégories de leasing

Le leasing opérationnel

Il n’a pas d’option d’achat. Comme un contrat de location classique, le bien est redonné au crédit-bailleur en fin de contrat. La valeur ajoutée de ce type de leasing est qu’il prend en compte dans les mensualités la maintenance, l’usure du produit et les éventuels besoins de réparation. C’est en quelque sorte une formule globale où le but n’est pas d’acquérir le bien, mais de travailler avec du matériel de bonne facture tous les x mois et/ou années. Il est très utilisé pour les parcs automobiles, machines, etc., bref tout ce qui a besoin d’être entretenu régulièrement.

Le leasing financier

Il est un peu l’inverse du crédit-bail opérationnel, puisqu’il propose une option d’achat à l’issue du contrat. Le fonctionnement est le même, un loyer mensuel à payer sur une date fixée à l’avance, à l’exception près que celui-ci n’inclut aucune prise en charge du bien loué, que ce soit en termes de réparation ou d’entretien.

Le leasing immobilier

Comme son nom l’indique, il permet de financer des biens immobiliers déjà construits ou en construction.