Marseille : une bijouterie dévalisée en plein jour

242

bijouterie

On a tout le temps entendu parler des histoires de cambriolages à Marseille, mais de là à assister à un braquage en plein jour, on ne s’y attendait pas. Une bijouterie Marseille a été dévalisée en plein jour dans le centre commercial du grand littoral. Ce qui a d’ailleurs provoqué un petit mouvement de panique dans la zone. Il faut dire que les récents attentats de Nice tiennent en haleine toute la zone qui est désormais plus que jamais sous vigilance.

Retour sur les faits

Le braquage s’est déroulé vers les coups de 11h, le 13 septembre dernier. Selon plusieurs témoins, les braqueurs ont fracassé la vitrine de la bijouterie Marseille avec un objet lourd avant de s’enfuir avec une partie de la marchandise. Selon la direction nationale de la Sécurité publique, aucune arme à feu n’a été tirée. Cependant, le fracas de la vitrine a entraîné un mouvement de panique parmi les clients. Il faut préciser que les malfaiteurs sont arrivés et repartis du centre commercial à pied dans ce centre commercial situé dans le 16e arrondissement de Marseille. Les services de sécurité poursuivent leur enquête pour retrouver ces malfaiteurs.

Le débat sur la sécurité à Marseille relancé

Bien que de réels progrès aient été enregistrés dans la sécurité à Marseille, il faut dire que le débat sur la sécurité dans la ville phocéenne est entièrement relancé avec ce braquage dans le centre commercial. En effet, après le passage du Premier ministre Manuel Valls à Marseille pour saluer les excellents résultats de la ville en matière de sécurité, tout laisse croire qu’ils ont fait la fête un peu trop vite.

Durant l’euro, les seuls incidents qui ont émaillé l’organisation de cette compétition de football se sont déroulés à Marseille. D’ailleurs, un important dispositif de sécurité avait été mis en place pour faire face à ma menace terroriste, car elle était bien présente.

En ce moment, on sent plutôt un relâchement après s’être attaqué aux « caricatures » et aux « raccourcis » selon les termes employés par le Premier Ministre. Quoi qu’il soit, le constat général est une nette baisse de la criminalité dans la ville (environ 30% en 2 ans). En ce qui concerne la reconquête des territoires qui voit la police mener des opérations tournantes de plusieurs semaines dans certains quartiers, elle n’est pas encore terminée, mais porte déjà ses fruits. Ce qui laisse croire que l’État fait désormais plus attention à la ville de Marseille.