Bonne nouvelle pour l’Arabie Saoudite : un énorme gisement de cuivre découvert

Les efforts de l’Institut d’études géologique d’Arabie Saoudite n’ont pas été vains. En effet, un important gisement de cuivre a récemment été découvert dans le cadre de recherches de nouvelles richesses souterraines. Voilà de quoi diversifier les revenus du pays, qui jusqu’ici se sont beaucoup concentrés sur l’extraction de pétrole. Zoom sur cette nouvelle qui va intéresser de nombreux investisseurs.

Des efforts monstres pour rechercher les richesses souterraines

D’après le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat, le président de la SGC (Institut d’études géologique d’Arabie Saoudite) Zuhair Nawab a annoncé une exploration massive des richesses souterraines du pays. Les experts de la SGC ont alors couvert une superficie de deux millions de m² pour leurs recherches. Des efforts qui n’ont pas été vains car il semblerait que de nombreux sites intéressants ont été décelés.

Ils devraient alors être exploités incessamment sous peu afin de relancer l’économie de l’Arabie Saoudite. Mais la SGC se félicite surtout d’avoir découvert un gisement de cuivre énorme, qui devrait valoir son pesant d’or. Selon le président de cet institut, il semblerait que le gisement en question fasse partie des plus importants stocks de cuivre au monde.

L’Arabie Saoudite veut une diversification de son économie

Pour l’Arabie Saoudite, il est très important d’avoir une économie davantage indépendante de la production pétrolière. Cette diversification de l’économie saoudienne s’inscrit dans le cadre du programme « Vision 2030 ». Pour le pays, il s’agit d’une priorité car une entente a été signée entre les pays membres de l’OPEP : les pays exportateurs de pétrole doivent limiter leur production de pétrole.

La découverte de cet important gisement de cuivre tombe alors à point nommé : l’Arabie Saoudite veut que toutes les industries basées sur le cuivre soient approvisionnées en matières premières. De nouvelles fonderies devraient être érigées dans le cadre de ce projet. A terme, l’objectif est de pousser l’économie nationale vers le haut en faisant augmenter l’offre saoudienne en termes de cuivre.

Indubitablement, il s’agit d’un challenge important, mais qui est tout à fait réalisable. Compte tenu des enjeux, il est évident que l’Arabie Saoudite ne va pas lésiner sur les moyens pour mettre en oeuvre ce projet pharaonique.

Les investisseurs vont se bousculer au portillon

Toujours dans le quotidien Asharq Al-Awsat, le président de la SGC a déclaré que le gouvernement saoudien envisage d’accueillir des investisseurs étrangers dans le cadre de ce programme « Vision 2030 ».

Les entreprises internationales qui sont spécialisées dans l’exploitation des mines seront donc les bienvenues en Arabie Saoudite. Afin d’encourager l’investissement étranger, le gouvernement va distribuer des autorisations de fouilles et d’exploitation en masse.

Cependant, des experts sont actuellement à pied d’œuvre pour établir une estimation de la quantité de cuivre ouverte aux investisseurs étrangers. Si tout se déroule comme prévu, l’exploitation de ce gisement de cuivre devrait booster l’économie nationale en  Arabie Saoudite de manière conséquente, l’industrie pétrolière étant mise de côté dans ce schéma.

Cela va sans dire, cette nouvelle va également déstabiliser le marché de l’or noir. Par extension, cette nouvelle donne impacterait également sur l’économie américaine qui s’appuie beaucoup sur les fluctuations de l’or et du pétrole.