Quand organiser un comité de direction?

3303

Encore appelé comité exécutif ou équipe de direction, le comité de direction rassemble périodiquement toutes les personnes ayant un pouvoir décisionnel dans une entreprise. Au cours de ces différentes réunions, la direction de l’entreprise évalue leurs différents efforts et les avancées sur les différents projets. À quel moment organiser un codir ? Et quels en sont les différents avantages ?

A voir aussi : La barrière de police, le nouvel allié des collectivités

Pourquoi faire un codir ?

Un comité de direction réunit les cadres dirigeants et/ou les personnes occupant des postes stratégiques dans une entreprise. Certains comités en fonction des sujets à débattre disposent de membres permanents et de membres invités.

Bien souvent, le dirigeant d’une entreprise se retrouve seul aux commandes et aux destinées de son entreprise. Le comité de direction lui permet d’impliquer de plus en plus son équipe dirigeante dans les prises de décision. Cette réunion permet d’associer les différents efforts individuels afin de parvenir à des résultats collectifs. Le comité exécutif permet aussi de :

A lire en complément : La barrière et le portail Heras

  • Mieux gérer la communication d’entreprise et de permettre aux différents cadres de mieux comprendre les décisions de la direction générale et d’avoir accès aux différentes informations stratégiques afin de la partager avec les collaborateurs.
  • D’échanger et de réfléchir sur les différentes avancées.
  • D’améliorer les échanges entre les différents départements surtout sur les dossiers les réunissant. Le comité de direction améliore donc le travail collaboratif et la prise de décisions en commun.
  • Confronter les différentes idées des cadres dirigeants à tous les niveaux.

Comment réussir son Codir ?

Un comité de direction réussi doit être préparé minutieusement. Cela part des différentes personnes présentes aux sujets abordés. Pour réussir son codir, il faut :

  • Ne choisir que des acteurs dont l’importance au sein du comité ne fera aucun doute. Le choix doit être fait en toute impartialité. Le comité de direction n’est pas une sorte de récompense pour des collaborateurs. Même la présence du chef n’est pas très obligatoire. Des décisions doivent pouvoir être prises sans lui.
  • Ne pas faire du Codir une réunion formelle. Il est conseillé de sortir du cadre de l’entreprise et par exemple de louer une salle de réunion. L’agence Rêvez d’ailleurs est le lieu idéal.

Respecter scrupuleusement l’ordre du jour établi. Il a été constaté que plus de trois quarts des codir d’entreprises n’atteignent pas leur objectif. Cela est dû en grande partie au non-respect de l’ordre du jour de la séance. Le codir n’est pas une séance pour parler des différentes difficultés de l’entreprise ni pour faire des discussions inappropriées. C’est plutôt l’occasion de parler stratégie et perspective à moyen terme.

Il faut toutefois avoir en tête que les premiers résultats de vos comités de direction ne se feront sentir qu’au bout d’un moment. Les premières séances serviront à trouver les automatismes.

Quel est le bon moment pour avoir un comité de direction ?

Dans de nombreuses entreprises, il n’existe pas de comité exécutif. Certains chefs d’entreprise pensent à tort que le comité de direction ne convient qu’aux grandes entreprises. Ils attendent donc d’avoir une certaine taille pour mettre en place leur comité. Certains ne voient pas du tout l’utilité d’avoir un comité de direction.

Avoir un comité de direction permet au chef d’entreprise ou au dirigeant d’exposer sa vision de l’entreprise et ses stratégies. Surtout, quand il a l’impression de ne pas être compris ou assez soutenu dans ses choix. Il n’a donc pas besoin d’avoir une entreprise de grande taille avant d’avoir un comité de direction.

Après avoir créé son comité de direction, il est important de celui-ci se réunisse à une certaine fréquence. Elle ne doit ni être trop rapprochée ni trop espacée. Il faut pouvoir trouver le juste milieu. Certains spécialistes recommandent des codir une fois par mois. Le délai dépendra fortement aussi du secteur d’activité et des projets en cours et à venir.