Quels aspects prendre en compte lorsqu’il s’agit de contracter un prêt immobilier ?

10

A l’époque où nous vivons, l’information est le nerf de la guerre. C’est pourquoi il est recommandé de se renseigner avant de contracter un prêt immobilier. Quels sont ces éléments à considérer avant de signer ? Que faut-il regarder dans son contrat de prêt immobilier ? Nous répondons à toutes vos interrogations.

Réfléchissez aux prêts constitutifs d’apport personnel

Dans un prêt immobilier, votre apport personnel devra représenter au moins 30 % du crédit demandé. Plus la valeur de cet apport est élevé, et plus vous pourrez négocier un meilleur crédit immobilier. Il de ce pas, primordial, de jouir d’un apport plus conséquent.

A lire en complément : Le rachat de crédit locataire pour un financement rapide

Pour ce faire, il est recommandé de prétendre à un prêt aidé par le gouvernement. L’idée est alors de se rendre sur le simulateur de prêt à taux zéro pour voir si vos revenus vous permettent d’en bénéficier. Pour information, le prêt à taux zéro permet un financement jusqu’à 40 % lorsque vous achetez. Bien sûr, il ne faudrait pas non plus négliger les autres prêts comme le prêt d’accession sociale ou le prêt d’acquisition d’Action Logement.

A voir aussi : Création d’une SCI : quels sont les avantages

Quels documents préparer pour un premier rendez-vous ?

Ça y est, vous avez un rendez-vous avec votre banquier ? Pour lui permettre d’apprécier votre situation économique et financière, prévoyez un dossier de financement. Celui-ci devra comprendre votre avis d’imposition sur le revenu, vos trois bulletins de salaires les plus récents et enfin, une copie d’un compromis de vente dans le cas où cela a été réalisé. Ce n’est qu’ainsi que votre interlocuteur sera capable de vous fournir une simulation de prêt.

Il ne faut pas oublier que le fait de compléter ces dossiers ne garantit en rien l’octroi d’un crédit par un établissement bancaire. Ce dernier devra, de ce pas, évaluer rigoureusement votre solvabilité en tant qu’emprunteur. De nombreux critères tels que votre épargne, vos charges quotidiennes, vos actifs ou encore vos dettes seront alors pris en compte dans cette initiative. Une vérification sera même réalisée auprès du FICP ou fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

La FIP : un élément fondamental à prendre en compte

Vous avez demandé un emprunt en banque ? Sachez que votre établissement bancaire est tenu de vous donner une fiche d’information pré-contractuelle. Ce document est d’une importance capitale, étant donné qu’il servira de base dans votre prise de décision. Diverses informations y sont mentionnées, y compris le type de crédit à contracter, le montant y afférent, la durée ainsi que le taux de rachat appliqué à celui-ci.

On y retrouve, par la même occasion, les assurances obligatoires dont l’assurance emprunteur, les frais de dossier, les échéances, sans oublier le taux annualisé effectif global connu sous le diminutif TAEG. Puis, pour terminer, nous avons les coordonnées des deux parties prenantes, les détails sur les délais de rétractions ou encore les indemnités mises en vigueur en cas de retard de versement.

Il faut souligner que cette FIP fait office d’offre de crédit immobilier. Les conditions qui y sont inscrites sont ainsi valables pour une durée minimum de 30 jours à partir du moment auquel vous la réceptionnez.