Que faut-il savoir sur la légalisation et la consommation du CBD ?

87

Le cannabidiol (CBD) est très présent sur le marché français. Mais même s’il dispose de vertus thérapeutiques pour la santé,  il n’en demeure pas moins qu’il est extrait à partir du chanvre. C’est d’ailleurs pour cette raison que la question de sa légalisation fait débat. Le CBD est-il légal en France ? Sa consommation et sa commercialisation sont-elles autorisées ? Existe-t-il des boutiques de vente du CBD en ligne ? La mise au point dans cet article.

Le CBD est-il vraiment légal ?

Avant de trancher sur la question de sa légalisation, il est idéal de comprendre  quelques notions sur le CBD. En un sens, le CBD est une substance issue du plant de chanvre. Il dispose de vertus bénéfiques pour le corps et pour la santé en général. Beaucoup de personnes se tournent vers le Cannabidiol  en raison de sa capacité à soulager certains maux, et ceci, de façon rapide. Il existe aujourd’hui de nombreux cbd shop à Toulouse qui font même la promotion de cette molécule. Reste à savoir si sa consommation est légale.

Lire également : Les terpènes CBD : qu’est-ce que c’est ?

La légalisation du CBD

Du point de vue global, le CBD est considéré comme  un produit légal, dans toute l’Europe et notamment en France.  Cependant, il faut préciser que cette autorisation ne concerne que des cas assez particuliers. Puisque la loi qui interdit la consommation de toute substance psychoactive en France est claire.  Un produit qui contient du THC dépassant 0.2 % est absolument interdit. En termes clairs,  il faut juste retenir que lorsque le CBD n’est pas liquide, son utilisation en France est proscrite. À l’exception de ces quelques précisions, le CBD est légal et approuvé, juste que sa consommation est sous condition. C’est dire qu’il ne doit pas être associé avec les substances contenant du THC.

Et concernant sa consommation ?

Le CBD est considéré comme un véritable produit et non un stupéfiant. Seulement, certains médicaments contiennent une quantité du THC. Cela compromet grandement son authenticité.

A lire en complément : Un guide définitif sur les tryptamines en tant que drogues psychédéliques.

Ce que vous devez retenir est que le THC est interdit en France, mais pas le CBD. En effet, la différence réside dans le fait que les produits contenant du THC sont psychotropes. En d’autres mots, ces produits sont hallucinogènes. Ce qui n’est pas le cas du CBD.

Par ailleurs, bien que le CBD soit légalement reconnu en France, sa commercialisation connaît quelques limites.

En effet, les producteurs de CBD rencontrent des problèmes lors de la commercialisation. Ils sont autorisés à le cultiver, mais n’ont pas toujours le droit de vendre directement les plantes et/ou les fleurs du CBD. Ceci étant,  seules les fibres, graines dont le THC est extrait sont commercialisables. Les divers produits dérivés du CBD comme les huiles, gélules, arômes ou crèmes anti-inflammatoires sont également autorisés à être vendus.

L’achat du cannabidiol dans les boutiques et magasins :  qu’en est-il ?

Même si sa commercialisation est limitée, il existe des boutiques ou magasins en ligne spécialisés dans les produits au CBD. Pour la plupart, il s’agit de points de vente reconnus et enregistrés par le gouvernement français. Ces derniers mettent à la disposition des consommateurs, du chanvre CBD sûr et efficace ainsi que d’autres produits de santé comme les  vitamines et les minéraux.  Ils proposent également des bonbons et des aliments à base d’huile de CBD. Il vous suffit de consulter le catalogue des produits disponibles. Les boutiques en ligne proposent aussi des baumes à base de CBD, des arômes et des cigarettes électroniques.

Par ailleurs, vous pouvez payer les produits du CBD près de chez vous dans les boutiques locales de commercialisation. Cela vous permet non seulement de faire moins de distance, mais aussi de gagner du temps et de faire d’énormes économies. Grâce aux magasins locaux, vous pouvez recevoir vos produits de façon immédiate et éviter une longue attente de livraison. Néanmoins, vous devez contrôler si tous les produits vendus respectent la teneur en THC, c’est-à-dire inférieure à 0,2.