Un faible taux de divorce en Normandie

75

Aujourd’hui, force est de constater que près de la moitié des couples qui se marient actuellement divorceront un jour. Toutefois, selon l’endroit où nous vivons, il semblerait que nous ne soyons pas tous égaux devant la séparation. La région Normande est l’une de celle qui enregistre le moins de divorces avec la Bretagne, donnant raison au célèbre dicton « mariage pluvieux, mariage heureux ». 

Des statistiques à l’appui

Selon la moyenne nationale, près d’un couple sur deux va finir par se séparer un jour. La moitié d’entre eux auront recours au divorce par consentement mutuel. Les départements de Bretagne ainsi que la Basse-Normandie enregistre les taux les plus faibles par rapport à la densité de la population. D’après les derniers chiffres publiés par l’INSEE, le phénomène est plus urbain puisqu’il semblerait que l’on divorce plus à la ville qu’à la campagne. 

Des causes liées aux procédures

Jusqu’à présent, le divorce par consentement mutuel devait être prononcé par jugement au tribunal. Plus l’affaire était compliquée (enfants, biens immobiliers, société…), plus l’affaire durait. Depuis le 1er janvier 2017, la procédure est sortie du cadre judiciaire pour être simplifiée. Désormais, les couples devront signer une convention de séparation en étant assistés de leurs avocats respectifs. Ensuite, il suffira d’enregistrer l’acte auprès d’un notaire

Des évolutions à prévoir

Selon un avocat du Havre, la nouvelle procédure de divorce par consentement mutuel devrait tout de même faire augmenter le taux de séparation des couples dans un avenir proche. En effet, les facilités procédurales permettent une résolution plus rapide de l’affaire. De plus, les avocats du divorce pratiquent parfois de tarifs au forfait tout comme les frais de notaires qui sont fixés à une cinquantaine d’euros. Enfin, la réforme devrait profiter aux professionnels puisqu’il ne suffit plus d’un avocat de famille, mais de deux pour défendre les intérêts de chaque partie. Le rôle de ces derniers sera donc beaucoup plus important qu’avant.