Les bases de l’impression 3d métal

118
impression 3D métal

Comprendre les bases de l’impression 3D

Depuis quelques années, les entreprises ont commencé à sous-traiter la fabrication de certaines pièces à des spécialistes de la fabrication additive. Il est possible d’évoquer le secteur de l’aéronautique, l’industrie automobile ou le bâtiment. En effet, les imprimantes 3 D réussissent à concevoir des pièces jugées complexes au niveau design et précision.

Mode de fonctionnement de l’impression 3D

L’impression 3D nécessite l’intervention de trois acteurs principaux. D’abord, il faudrait faire appel à un ingénieur pour concevoir le modèle CAO de la pièce à fabriquer. Lors de la conception, l’ingénieur est amené à créer le modèle géométrique de la pièce sur un ordinateur équipé de logiciel de commande CAO. Une fois la modélisation terminée, l’ingénieur enverra le fichier CAO auprès d’un opérateur. Ce dernier se chargera de transformer le fichier en programme CNC tout en configurant l’imprimante 3 D. Pour information, le CNC est un système conçu pour exécuter l’opération d’usinage. Enfin, le système CNC imprimera l’élément en veillant à le faire correspondre aux demandes des clients.

A lire en complément : Le développement de l’impression 3D dans l’industrie

Les technologies utilisées pour l’impression 3d métal

L’imprimante 3D métal est celle qui créera l’objet ou la pièce métallique. Principalement, les spécialistes du secteur utilisent trois types d’imprimantes 3 D. Il existe la fusion sur lit de poudre, la projection de liant et l’extrusion de métal. La fusion sur lit de poudre nécessite l’usage d’un laser à haute puissance. Sachant que le laser aura pour objectif de fondre le métal installé préalablement sur le lit de poudre. La technique permettra ainsi de créer la pièce couche par couche lentement de manière précise. La projection de liant est également une technique d’impression 3d metal qui permettra de lier les poudres métalliques grâce à une colle. En pratique, les poudres métalliques s’écoulent progressivement pour créer la pièce. Ensuite, les parties de chaque pièce seront accolées les unes aux autres. L’extrusion de métal consiste à envoyer sur une buse des filaments de poudres métalliques pour créer la pièce. Toutefois, le métal sera encore traité en servant des techniques d’ébavurage et de frittage.

Quel résultat attendre d’une bonne impression 3d métal ?

Malgré l’utilisation de nombreux types de métaux, le résultat dépendra essentiellement de l’imprimante 3 D. Pour information, il est possible d’utiliser la Titane qui est d’ailleurs l’un des plus utilisés dans le secteur. Il est également envisageable de créer une pièce à partir de l’acier inoxydable, l’Aluminium ou l’Inconel. En termes de robustesse des pièces, la technologie fusion sur lit de poudre paraît l’un des plus fiables. De plus, les pièces sont conçues pour durer dans le temps. La fusion sur lit de poudre permet aussi de traiter plusieurs types de métaux. Par contre, le jet de liant sera le plus accessible grâce à son faible coût de production. 

A découvrir également : Qu'est-ce que le prototypage rapide ?