La prévention des risques pour le travail en hauteur

719
travail en hauteur

Les employés sont parfois confrontés à de nombreux risques sur leur lieu de travail. C’est notamment le cas des personnels intervenant sur les chantiers du secteur du BTP, qui sont souvent confrontés à la hauteur dans le cadre de leur travail. Le risque de chute lié au travail en hauteur est à prendre très au sérieux, puisque la responsabilité de l’employeur peut être engagée en cas de chute et de blessure de son employé.

Afin de prévenir ces risques de chute, il est nécessaire d’anticiper ces derniers et d’y remédier ne trouvant les solutions adéquates.

A lire également : Développement du télétravail : l'équipement nécessaire chez soi

L’anticipation du risque de chute des employés

L’employeur doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaire afin de déceler les éventuels risques de chute de ses employés, et ce dans chacun de leurs travaux. Ainsi, des mesures générales ne suffiraient pas si elles n’étaient pas confrontées aux conditions particulières d’un travail à réaliser. L’employeur doit donc mener une étude très concrète sur le terrain afin de diagnostiquer les principaux risques de chute liés à la hauteur.

Pour ce faire, il peut se faire assister par une entreprise spécialisée dans la gestion des risques liés au travail en hauteur, telle que Vertic ou encore Alpic. Ce personnel pourra l’aider à diagnostiquer les principaux risques liés aux chutes et à trouver les solutions collectives ou individuelles permettant de limiter ces derniers.

Lire également : Les méthodes qui marchent pour mieux organiser son temps de travail

L’employeur doit fournir des éléments de sécurité à ses employés

Afin de limiter le risque de chute de ses employés, l’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de former ces derniers aux comportements à adopter. Le rappel de consignes de sécurité plus ou moins spécifiques permettra de limiter les comportements à risques pris par les employés, parfois dans la totale ignorance du risque encouru en cas d’erreur de leur part.

Du matériel de sécurité, voire un appui logistique au sol doit également être déployé par l’employeur pour permettre à son personnel de travailler en toute sécurité. Des formations portant sur la bonne utilisation du matériel de sécurité doivent être mises en place afin que le matériel soit correctement utilisé.

L’employeur peut ainsi être amené à installer des lignes de vie ou des points d’ancrage sur les lieux où s’effectuent les travaux, voir des garde-corps ou d’autres plateformes plus opportunes.

Faire appel à une entreprise certifiée permet d’obtenir un meilleur résultat

Afin de réussir sa tâche, l’employeur peut faire appel à des entreprises certifiées qui l’aideront à déceler les principaux risques de chute et à trouver des solutions concrètes et efficaces pour qu’il n’engage pas sa responsabilité. L’appel à une entreprise certifiée permet à l’employeur d’avoir la certitude que la solution qu’on lui propose respecte bien les normes en vigueur et possède une efficacité certaine sur le lieu de travail.

Dans ce domaine, de nombreuses normes existent. La dernière en date est la norme EN 795 :2012. Cette dernière a harmonisé à l’échelle européenne les conditions de sécurité liées au travail en hauteur afin de proposer des solutions concrètes et à jour du savoir-faire existant. Certaines entreprises habilitées peuvent les mettre en place.

La sécurisation des bâtiments de travail doit être pensé dès leurs conceptions.