La culture du Thé en Inde : une exception naturelle

70
La culture du thé en Inde

Vous connaissez peut-être et même très probablement l’Inde pour ses paysages uniques, ses dieux hindous, ses traditions encore très vénérées et aussi le dynamisme de sa large population. Toutefois, il ne s’agit là que d’une seule des multiples facettes de ce magnifique pays qui mérite vraiment d’y réaliser un séjour de longue durée. Les circuits touristiques proposés y sont d’ailleurs nombreux et variés.

Découvrir le thé avec une agence spécialiste de l'Inde

Cette contrée dispose encore de nombreux atouts et parmi eux, il y a le thé. L’Inde fait en effet partie des plus grandes terres d’origine du thé et on peut y trouver aussi de nombreux thés à la qualité gustative inégalable.

Les origines du thé en Inde

Pour comprendre les origines du thé en Inde, il faut revenir au XIXe siècle. C’est à cette époque que les Anglais ont décidé de se fournir en thé depuis un autre pays que la Chine. En effet, comme ce dernier était leur principal fournisseur en ces temps là, les Anglais étaient obligés, d’une certaine manière, d’accepter le prix imposé par les Chinois. Or, ce prix ne cessait d’augmenter alors que la qualité n’était pas vraiment au rendez-vous. Il leur est donc apparu indispensable d’élargir leur champ de prospection pour leur breuvage national.

Une telle situation va ouvrir la voie à une guerre que l’on connait sous le nom de « la guerre de l’Opium », et non la guerre du thé comme l’on aurait pu supposer. Une guerre que les Anglais ont gagnée en parvenant à négocier d’excellentes conditions commerciales avec la Chine.

Cela dit, ils ont également commencé à implanter la culture du thé dans d’autres contrées et c’est là que l’Inde entre en scène. Bien que la culture du thé ait déjà existé dans certains territoires indiens (Assam, Darjeeling, etc.), la forte demande de la part des Anglais va néanmoins contribuer à le développer grandement, par la création de nouvelles plantations et la culture de nouvelles variétés.

Les principales régions productrices de thé

Comme évoqué plus haut, l’Inde est de nos jours considérée comme l’une des plus grandes origines du thé. Une qualification qui est tout à fait légitime puisque le pays assure 1/3 de la production mondiale de thé, avec une production annuelle d’environ 900 000 tonnes. À noter que pour réaliser une telle quantité de production, l’Inde s’appuie bien évidemment sur plusieurs régions productrices dont les plus importantes sont les suivantes :

  • Darjeeling : appelée également « le champagne du thé », cette région productrice se trouve dans le nord de l’Inde. Elle dispose d’environ 20 000 hectares de culture de thé et se trouve à une altitude de 400 à 2300 mètres.
  • Assam : la région possède environ 2500 jardins de thé et produit jusqu’à 500 000 tonnes de thé par an, voire même plus les années exceptionnelles.
  • Nilgiri : il s’agit aussi d’une région située dans le nord du pays. Elle est surtout connue pour ses thés liquoreux et ronds en bouche.

Si jamais vous vous intéressez à la culture du thé et souhaitez visiter l’une de ces régions productrice de votre boisson préférée, n’hésitez pas à vous offrir le service d’une agence spécialiste de l’Inde pour vous guider.