La Russie perd un cargo spatial chargé de ravitailler la station spatiale internationale

109

Après avoir raté sa mise sur orbite, le vaisseau russe Progress s’est littéralement désintégré pour ensuite se perde dans l’espace. Il avait pour mission de ravitailler la station spatiale internationale. Toutefois, l’équipage à bord de cette station n’est pas en danger. Il faut dire qu’il s’agit d’un véritable coup dur pour le secteur spatial russe qui est en train d’être supplanté par ses concurrents européens et américains. Cependant, la Russie n’a pas encore dit son dernier mot.

Une nouvelle mésaventure pour l’agence Roscomos

Lorsque le lancement s’est compliqué, l’agence Roscosmos a tenté de renverser la tendance en vain. Au fil des heures, elle avait perdu tout espoir de récupérer son cargo. En ce moment, le principal souci concerne surtout les astronautes de la station spatiale internationale. Cependant, ceux-ci restent très sereins, en témoigne ce tweet de Thomas Pesquet, l’astronaute français à bord de la station.

Pour rappel le cargo Progress avait décollé tranquillement à 15h51 du cosmodrome de Baikonour. Après seulement 6 minutes de vol, les communications avec le vaisseau chargé de ravitailler la station spatiale internationale sont devenues erratiques. En effet, on explique la panne par le fait que les panneaux solaires du cargo ne fonctionnaient pas correctement. Deux heures plus tard, les ingénieurs au sol ne parvenaient toujours pas à établir la communication avec le cargo. Quelques instants plus tard, une explosion était visible au ciel dans la région de Tuva suivie de la chute de quelques débris sur le sol. De plus, les radars au sol n’ont pas pu retrouver la trace du cargo dans sa zone d’orbite habituelle.

C’est le jeudi soir que l’agence spatiale russe a finalement officialisé la perte de son cargo et le lieu du crash a pu être identifié. Une commission d’État a été mise en place afin d’enquêter sur les causes de cet incident, à en croire un cours de russe à Paris.

Le 4e cargo Progess et le 2e échec depuis 2015

Ce cargo Progess était surtout le 4e à décoller pour station spatiale internationale. Les 3 autres lancements qui ont été effectués depuis le début de l’année ont été un succès.

Toutefois, la Russie avait déjà connu un échec pareil en 2015, mais c’était clairement le lanceur qui était incriminé. Ce qui avait d’ailleurs mené à une interruption des lancements de fusée pendant plus de 3 mois. Il faut dire qu’il est un peu tôt pour évaluer les conséquences de cet incident. Quoi qu’il en soit, l’avenir des 6 astronautes au niveau de la station spatiale internationale n’est pas en danger.