Samantha Cameron lance sa marque de prêt à porter

234

On peut dire que la reconversion de Samantha Cameron se passe plutôt bien. Après avoir été l’une des épouses les plus stylées du Dowins Street, celle dont le mari a dû démissionner après la sortie historique de la Grande Bretagne de l’Europe est décidément une fan de mode. Elle le matérialise pleinement en lançant sa marque de prêt à porter. Depuis quelques temps, la rumeur s’était quand même répandue à Londres et on pouvait un peu s’attendre à cette nouvelle vie. Quoi qu’il en soit, elle semble avoir tout pour réussir dans l’univers de la mode.

Pas vraiment une surprise

Depuis quelque temps, les rumeurs de la reconversion de Samantha Cameron allaient bon train. Dans une des villes considérées comme l’un des plus hauts lieux de mode, il faut dire qu’ être fan de style est loin d’être une exception. La femme de l’ancien premier ministre affirme surtout qu’elle a voulu créer quelque chose de de sympa et de stylé à un prix raisonnable. En effet, son objectif, c’est surtout de proposer une garde-robe pour le jour comme pour la nuit. La marque a été baptisée Cefinn et on devrait bientôt apercevoir la collection printemps-été en 2017. Samantha misera surtout sur des pièces comprises entre 120 et 350 euros.

Pour ceux qui avaient des doutes sur la capacité de reconversion de cette femme, force est de constater qu’elle l’a plutôt bien réussi. C’est du moins ce que laisse comprendre les premiers échantillons qui sont parvenus à la presse. De plus, selon l’avis des professionnels de la mode, ils sont plutôt réussis et devraient sans aucun problème être adoptés par le public, comme ce fut le cas avec http://felice.fr/.

A noter que ce n’est pas la 1ère fois que la first Lady se lance dans ce domaine de la mode. En 2010, elle avait déjà occupé le rôle de directrice de la création pour la marque de maroquinerie Smythson. Elle a ensuite exercé cette fonction à mi-temps après l’élection de son mari.

Et maintenant ?

On dirait qu’elle a enfin trouvé sa voie. Concernant son style vestimentaire, on ne peut pas vraiment dire de quoi il en sera. Cependant, on peut tout simplement affirmer qu’elle vise les modeuses et indépendantes qui cherchent à rester stylées sans pour autant se ruiner. Un défi assez osé dans une ville où la mode de qualité vaut cher. On s’attend alors à la voir relever le défi de la qualité.