Spotify : la plateforme musicale entre en bourse

1146
spotify

Si l’ambition de Spotify était connue depuis des années, la plate-forme de streaming musical est finalement entrée en bourse ce mardi 3 avril. Rassemblant soixante-et-onze millions d’abonnés à ce jour, le géant suédois devance ses principaux concurrents, Apple Music et Deezer. Cela fait de lui le numéro un du streaming musical. Mais malgré le boum de la musique en ligne, le groupe n’aurait toujours pas engendré de bénéfices.

L’ascension de Spotify

Toutes les meilleures plate-formes de trading en parlent, Spotify est désormais entré en bourse. Presque dix après son lancement, l’entreprise est devenue le leader du streaming musical, devançant deux géants, dont Deezer et Apple Music. Cela s’explique par le lancement de comptes gratuits, sans invitations, qui a susciter ainsi les convoitises.

A voir aussi : Comment bien choisir son VPN en ligne ?

Spotify connaît un succès fulgurant dès février 2011 grâce à un fond d’investissement russe, Digital Sky Technologies, qui investira cent millions d’euros dans la start-up. Elle sera alors évaluée à plus d’un milliard de dollars. Bien que cette dernière rencontre des désaccords avec certains artistes jugés «peu rémunérés», elle compte bien se défendre en accusant les formes de piratages.

spotify

Lire également : Comment créer sa société aux USA ?

Toujours en quête de rentabilité

Disponible dans plus de soixante-cinq pays, la plate-forme de streaming musical continue de croître et n’en est pas pour autant déficitaire. En effet, son business modèle repose sur du «freemium» avec des abonnements payants et des offres gratuites financées par la publicité. En moins d’un an, Spotify revendique une augmentation de plus de dix millions d’abonnés.

Le géant souhaite continuer sur ce modèle en espérant développer les abonnements payants. Il mise sur une fourchette de quatre-vingt-douze millions d’abonnés. Il devance donc son principal concurrent, Apple Music, et de loin, ce dernier ne comptant que trente-cinq millions d’abonnés en septembre dernier.

Pour autant, Spotify n’est pas rentable depuis sa création : l’entreprise accusait une perte d’exploitation de presque quatre-cent millions d’euros l’année dernière. Malgré tout, elle souhaite bien persévérer, en diminuant ce trou de trois-cent-trente millions d’euros cette année, dont quarante millions qui seront liés à son introduction en bourse.

Quoiqu’il en soit, la start-up ne cesse d’évoluer et on lui imagine un bel avenir au sein de cette sphère numérique et digitale. En effet, le streaming est en pleine expansion et de plus en plus de personnes sont prêtes à dépenser de l’argent tous les mois afin de pouvoir écouter leurs musiques ou visionner leurs films tranquillement. Selon Daniel Ek, fondateur et PDG de l’entreprise, une croissance de 20 à 30 % du chiffre d’affaires pour l’année 2018 serait à prévoir. Ce dernier mise tout sur la rentabilité.