Douleurs dorsales et déformation de la colonne vertébrale : quels moyens de prévention et quels traitements ?

60
mal de dos

La santé est la plus grande richesse de l’Homme. De ce fait, son altération occasionne un coup d’arrêt aux activités de celui-ci. Et malheureusement, l’être humain peut contracter de nombreuses pathologies de son propre fait ou en raison d’un facteur extérieur.

Dans la plupart des cas, les maladies dont nous souffrons sont le résultat de notre ignorance. Le mal de dos fait partie de ces pathologies pourtant évitables si nous adoptons les bonnes habitudes. Il est donc possible de prévenir les douleurs dorsales et tous les maux liés à la colonne vertébrale. En cas de survenance de douleurs, des traitements appropriés existent. Lumière sur la prévention et le traitement d’un mal qui touche pratiquement toute la population.

A lire aussi : Les spécificités de la chute de cheveux afro

Mal de dos : quelles sont les causes ?

La colonne vertébrale et les muscles du dos forment l’ossature du corps humain. Ces deux types d’organes sont sollicités chaque fois que le corps est en mouvement. De par ses activités, l’Homme exerce parfois des pressions excessives sur ces organes. Il en résulte alors des douleurs. En France et dans le monde, les chiffres sont alarmants. Un sondage d’OpinionWay pour Vexim fait le point sur la propension inquiétante du mal. Il en ressort que 90 % des Français souffrent de ce qui est désormais appelé « le mal du siècle ». Bien sûr, toutes ces personnes sondées sont atteintes à des degrés divers. Les femmes sont d’ailleurs les plus affectées.

Mais toujours est-il que le mal de dos est désormais une affection qui doit être prise au sérieux. Pour ce faire, les médecins préconisent l’adoption d’une posture droite. C’est le meilleur moyen de les éviter. Il faut toutefois connaitre les véritables causes du mal pour s’en prémunir. Elles sont de plusieurs types et concernent, pour la plupart, nos mauvaises habitudes.

A lire aussi : Rayonnements ionisants – Démarche de Prévention – Risques

Absence d’exercices physiques

Les positions statiques finissent par entrainer des douleurs au niveau du dos. C’est ce qui arrive bien souvent à ceux qui ne pratiquent aucun sport. En réalité, les muscles du dos doivent être régulièrement entretenus. Il n’y a rien de mieux que les exercices physiques pour y parvenir. C’est pour cela qu’il est conseillé de faire au moins 30 minutes de sport par jour. L’objectif est de renforcer les muscles abdominaux et paravertébraux. Cela permet d’éviter les symptômes liés au dos fragile. Il est donc important de faire souvent de la gymnastique pour faire des mouvements qui font du bien au corps.

Les mauvaises postures

La déformation de la colonne vertébrale peut être pathologique. Elle peut être aussi la résultante de mauvaises positions. En effet, qu’on soit assis ou debout, la colonne vertébrale doit être tenue bien droite. C’est une mesure de prévention qui permet d’éviter les maux de dos. Mais naturellement, le corps humain a tendance à se courber. C’est certainement pour cette raison que de nombreux travailleurs souffrent de cette affection. Les spécialistes de l’hygiène et de la sécurité au travail ont établi une nomenclature des positions. Elle renseigne les travailleurs sur les meilleures postures à adopter en fonction du poste occupé.

Une surcharge pondérale

Le mal de dos est parfois un signal envoyé par le corps. Il prévient d’un dysfonctionnement de certains organes vitaux. On pourrait ironiquement affirmer que les Hommes sont bien chanceux de sentir des douleurs au dos. Ils pourraient ainsi mesurer la gravité de ce qui s’annonce et mieux se prendre en charge. Il en est ainsi pour celui qui souffre d’obésité. Lorsqu’on mène par exemple une vie sédentaire, le risque de se retrouver en surcharge pondérale n’est jamais loin. Le sujet a du mal à éliminer les toxines du corps, faute d’exercices physiques. Alors, les graisses s’accumulent dangereusement. Elles exercent une forte pression sur la colonne vertébrale qui finit par se déformer, entrainant des douleurs.

Un effort brusque

Il est conseillé aux sportifs de s’échauffer avant de soumettre leur corps aux efforts physiques intenses. Ceci n’est pas une simple formalité. Un mouvement soudain peut entrainer des douleurs chroniques au niveau du bas du dos. Elles surviennent par exemple lorsque vous soulevez une lourde charge sans y être préparés. Votre dos peut se retrouver bloqué à la suite de cet effort intense et soudain.

Les principales pathologies

En dehors du surpoids, du manque de sport et des mauvaises postures, d’autres facteurs peuvent causer le mal de dos. Ce sont des pathologies tout aussi graves qui nécessitent une prise en charge rapide. Quelles sont-elles ?

La hernie discale

La colonne vertébrale est constituée de plusieurs os qui sont les vertèbres. Elles sont séparées par des disques souples qui servent d’amortisseurs. La hernie discale est causée par une lésion au niveau d’un de ces disques. Toutes les lésions n’entrainent pas automatiquement des douleurs au niveau du dos. Mais dans la majorité des cas, la hernie discale se signale par des douleurs dorsales. Elle est aussi accompagnée d’une raideur au niveau du dos.

L’arthrose

L’arthrose est une maladie qui affecte généralement des personnes âgées d’au moins 40 ans. Mais il peut arriver que certains sujets plus jeunes souffrent de la pathologie. La maladie est due à un fonctionnement défectueux du cartilage articulaire des vertèbres. Ce tissu conjonctif, rongé ou déformé à cause d’usure prématurée ou suite à une maladie, est à l’origine des douleurs chroniques au niveau du dos. On distingue 2 types d’arthrose. La cervicalgie entraine entre autres la raideur du cou. La douleur finit par atteindre la colonne vertébrale. Elle empêche le passage de la moelle épinière en obstruant le canal médullaire. Certaines personnes sont cambrées à partir d’un certain âge. Elles ressentent des douleurs au niveau des nerfs sciatiques comprimés dans le canal lombaire. On parle dans ce cas de lombalgie. Le sujet ressent également, dans ce cas, des douleurs au niveau du dos.

La Maladie de scheuermann

La déformation de la colonne vertébrale n’est pas l’apanage des adultes. Les enfants peuvent également en souffrir. La maladie de scheuermann touche essentiellement les enfants âgés de 10 à 15 ans. Les garçons sont les principaux concernés. C’est en 1920 que cette pathologie a été découverte. Elle est liée à un trouble de croissance chez l’enfant et s’attaque aux vertèbres. La pathologie se manifeste entre autres par des douleurs au niveau du rachis thoracique.

La scoliose

Hormis la maladie de scheuermann, les enfants peuvent aussi souffrir de la scoliose. C’est une pathologie qui entraine une déformation de la colonne vertébrale. Elle se manifeste avant la puberté et peut s’avérer bénigne. Dans sa forme grave, elle est accompagnée de douleurs vives au niveau du dos.

Les solutions à envisager

La majorité des patients qui se plaignent de mal de dos ne consultent pas de médecin. C’est seulement dans les cas graves que les gens consultent un spécialiste. Une prise en charge rapide pourrait toutefois permettre de guérir plus rapidement, car il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour prévenir et soulager les problèmes de dos.

Un correcteur de posture

La prise en charge du mal de dos peut se faire en amont. Ne dit-on pas qu’il vaut mieux prévenir que guérir ? Un correcteur de posture du dos est le moyen le plus efficace pour éviter les douleurs dorsales. Un usage intelligent du dispositif permet d’acquérir le réflexe d’une posture droite. C’est une ceinture dorsale qui soutient le dos à partir du haut du rachis. Un tel équipement est aussi utile lors du traitement de la douleur dorsale. Dans le cas des pathologies plus graves, ce seul traitement ne sera pas suffisant. Il est conseillé d’associer le port de ce correcteur avec d’autres soins.

Chez l’ostéopathe

Grâce à l’ostéopathie, les douleurs dorsales peuvent être soulagées. La personne souffrante doit d’abord se faire diagnostiquer. Le médecin généraliste lui conseillera certainement quelques séances auprès de l’ostéopathe. Une douleur due aux nerfs sciatiques par exemple peut disparaitre au bout de 6 séances de 20 min. En plus de ces traitements, des gestes utiles aident à se débarrasser de ces douleurs handicapantes.

Chez le kinésithérapeute

La consultation d’un kinésithérapeute est aussi indiquée. Elle se fait sur prescription médicale. Ce spécialiste a également les compétences pour une prise en charge rapide du mal de dos. Lors de l’établissement du diagnostic, ce dernier tentera de comprendre vos habitudes. Il dispose de plusieurs moyens pour vous soulager. Tout dépendra du type de pathologie dont vous souffrez. La physiothérapie permettra de mettre fin à l‘inflammation. Il peut aussi procéder par simple massage. En cas de hernie discale par exemple, il peut utiliser la technique de McKenzie pour soulager le patient.

Une alimentation adéquate

Une alimentation saine peut aussi aider à combattre le mal de dos. C’est le cas notamment d’un sujet en surpoids. Il est recommandé de manger le plus naturellement possible. Dans ce cadre, un régime alimentaire basé sur la consommation de fruits et légumes est bien indiqué. Un patient qui suit un traitement contre le mal de dos doit éviter l’alcool. Il est en tout cas conseillé de ne pas boire plus d’un verre par jour. L’abus de sel ou de matières grasses nuit gravement à la bonne santé du dos. Il vaut mieux éviter la charcuterie lorsqu’on souffre des douleurs dorsales.