Faire construire un immeuble pour louer : est-ce rentable ?

227

Lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier à des fins de location, nombreux sont ceux à se ruer sur les appartements pour les louer à des étudiants. Toutefois, et si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure, il faut savoir que faire construire un immeuble peut être extrêmement rentable même si au départ, cela nécessite un gros investissement. 

Faire construire un immeuble pour le louer : les avantages  

Même si au départ, l’investissement peut faire peur, il faut savoir que faire construire un immeuble pour le louer sera finalement très rentable. Tout d’abord, car vous êtes le seul à récupérer vos billes et surtout, que vous ne composez avec personne d’autre. Vous êtes donc le seul aux commandes de l’ensemble des logements et c’est vous qui fixez les prix et vos conditions. Cela implique automatiquement que vous aurez plus de marge de manœuvre lorsqu’il s’agira de modifier et même, de résilier certains baux. Quant à savoir si vous allez louer rapidement, la réponse est certainement oui ! En effet, il faut savoir que dans des grandes villes comme par exemple, Grenoble, Montpellier et Paris, on avoisine un taux de 50 % d’appartements loués et en plus, en meublé ! 

Les facteurs à prendre en compte avant de se lancer 

Évidemment, avant de vous lancer dans la construction de votre immeuble, vous devrez impérativement tenir compte de certains facteurs. Et l’un des premiers, c’est certainement l’emplacement géographique qui influera automatiquement sur le prix de vos logements mais également, sur la fréquentation. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à miser sur la qualité des matériaux en respectant les dernières innovations en matière d’économie d’énergie. À la clé, vos locataires seront contents mais vous aussi, car cela vous épargnera des dépenses inutiles au fil des années. Enfin, gardez à l’esprit qu’il faut chouchouter vos locataires de manière à ce qu’ils puissent rester le plus longtemps possible ce qui vous évitera, en plus, les impayés.