Immobilier : les Français sont toujours bien lotis en Europe

384

Selon plusieurs études et rapports d’experts, les Français utilisent une moindre part de leurs revenus pour se loger. De plus, ils bénéficient de taux de crédit particulièrement bas. En effet, on estime à environ 18.3% de leurs revenus contre un tiers pour les Hollandais, les Allemands et un quart pour les Britanniques. Seuls les Italiens dépensent moins que les Français par rapport à ce type de dépense. Comme explication, on peut dire que la proportion de locataires dans le secteur privé et de propriétaires qui n’ont pas encore fini de rembourser leur prêt.
Notons qu’en France, seuls 10% de la population a fini de rembourser son crédit immobilier.

hlm-france

Environ 65% de propriétaires

Avec le poids du logement social, les Français profitent d’un des taux d’intérêt les plus bas d’Europe. En effet, pour financer leur logement, ils ont tendance à s’endetter à hauteur de 2.1% contre 2.9% dans un État comme les Pays-Bas ou encore 2.6% au Royaume-Uni. Selon le Crédit foncier, cette situation s’explique par le fait que les établissements bancaires se livrent à une rude concurrence en France. De plus, les ménages français s’endettent sur une durée plus courte (19 ans) contre 25 ans ou plus chez la plupart des autres voisins.

Cependant, il faut dire que les Français sont moins souvent propriétaires que leurs voisins. En effet, 65% d’entre eux possèdent un logement contre une moyenne de 70% pour le reste de l’Europe. De plus, la surface acquise est exactement dans la moyenne européenne, notamment 102 cm. Le nombre d’habitants par logement est par ailleurs le même et tourne autour de 2.3 personnes. Avec ces bonnes conditions de financement, pour plus d’infos, la grande part des logements sociaux ainsi que les aides existantes, les jeunes de moins de 24 ans peuvent surtout quitter le foyer parental assez tôt. Dans des pays comme l’Espagne et au Portugal, le taux de chômage assez tardif explique le fait que les jeunes partent un peu plus tard.

Les taux vont rester durablement bas

Au premier semestre de 2016, les taux proposés pour le crédit immobilier sont toujours aussi bas. En effet, les particuliers s’endettent à 1.59% et les rachats de crédit restent assez importants. Tout laisse croire alors que les Français ne se sont jamais endettés dans de si bonnes conditions. Pour plus d’infos, l’observatoire du logement crédit logement estime surtout que les crédits immobiliers ont été divisés par 2 depuis 2000.