Postuler pour un poste de directeur : nos conseils

28

Dans une offre d’emploi que vous avez lue, vous avez l’impression que c’est vous le directeur que recherche ce recruteur. Sachez que vous n’êtes pas le seul qui pense ainsi et il y aura au moins un autre candidat en concurrence avec vous. Ceci dit, vous devez vous arranger pour attirer l’attention du recruteur et vous distinguer des autres. Voici donc quelques conseils pour postuler au poste de directeur.

Identifier les compétences clés

A lire en complément : Une salle de classe où rien ne dépasse

Une PME veut avoir un directeur qui sait parler au moins deux langues étrangères. Il s’agit là d’une compétence secondaire et dans la plupart des offres d’emploi, peu importe le poste, on a ces compétences secondaires. Un directeur polyglotte n’est pas forcément nécessaire si l’entreprise n’a qu’un seul client étranger. Si vous ne parlez donc pas plusieurs langues, mais si vous maîtrisez l’anglais, vous pouvez postuler pour ce poste de directeur. Mettez en avant les compétences clés nécessaires au poste que vous avez. Pour rassurer l’entreprise, vous pouvez dire que vous pouvez vous former en travaillant, ce qui vous permettra quand même de participer au développement du portefeuille de l’entreprise.

Mettre également en valeur vos savoir-faire

Si vous manquez d’expérience pour ce poste de directeur, il est quand même possible de se démarquer des autres candidats. Pour ce faire, il faudra mettre en valeur vos savoir-faire. Le recruteur n’aura pas vraiment de moyen pour les évaluer. Il est possible de créer une catégorie « savoir-faire » dans votre CV, ceci va également compenser votre manque d’expérience  professionnelle. Vous pouvez utiliser cet exemple de CV de directeur. Vos savoir-faire peuvent vous aider à avoir ce poste de directeur. Parmi les savoir-faire les plus recherchés par les recruteurs, on peut citer l’intelligence émotionnelle, la créativité et l’esprit d’équipe. Ils les citent dans leur annonce, donc soulignez bien ces compétences comportementales dans votre CV. Si vous avez suivi des formations de développement personnel, vous pouvez les citer dans votre CV.

A découvrir également : Menuiserie professionnelle en Bretagne

Rédiger une bonne lettre de motivation

Un CV bien fourni comme cet exemple de CV prêt à l’emploi ne suffira pas forcément à convaincre un recruteur. Il fera une lecture à la diagonale et s’il constate que vous n’avez pas le bon profil, votre dossier risque de se retrouver à la corbeille ou sous la panoplie des dossiers sur son bureau. Cependant, le recruteur ne regardera pas que le CV. Il se penchera également sur la lettre de motivation et là, vous pouvez avancer tous les arguments pour le convaincre que ce poste de directeur, c’est pour vous et non pour un autre candidat. Vous pouvez par exemple expliquer votre manque d’expérience. En effet, il se peut que vous ayez mené des missions équivalentes à cet emploi après les études.

Anticiper les futures formations

Dans certaines structures, la maîtrise d’un logiciel en particulier est nécessaire. Si vous n’avez pas cette compétence technique, vous pouvez quand même postuler. Là, il ne sert à rien de mentir dans son CV. Au contraire, reconnaissez que vous avez ce handicap, mais que vous êtes prêt à vous former. Si vous avez les moyens, vous pouvez même suivre la formation avant la prise de poste. Cette volonté ne passera pas inaperçue aux yeux du recruteur.

Bien se préparer pour l’entretien d’embauche

Si le recruteur vous a appelé pour un entretien d’embauche, c’est déjà un cap de passé. Il faudra maintenant se concentrer sur votre entretien d’embauche et bien vous préparer. Beaucoup de candidats, notamment les jeunes, ont cette tendance à se justifier de leur manque d’expérience ou de compétences techniques. Ce n’est pas la bonne attitude à adopter. Oui, ce manque d’expérience ou de compétences techniques est perçu par le recruteur comme une faiblesse, mais au lieu de vous justifier, pensez à expliquer ce qui vous distingue des autres candidats.