Immobilier en région parisienne : vers une stabilisation des prix ?

30

D’après la dernière note de conjoncture des notaires du Grand Paris, on note de plus en plus un grand écart entre Paris et la Grande Couronne en termes de prix immobiliers. Ce qui pousse les spécialistes à se dire que le marché de l’immobilier réserve de grandes surprises à la région parisienne.

Des volumes de ventes soutenus

L’activité immobilière francilienne enregistre une vente de 40 950 logements dans l’ancien. Un résultat proche de celui de l’année 2019 qui était estimé à 41 250 ventes. De plus, on a noté une forte augmentation durant la période mars-mai 2020 marquée par l’arrêt brutal du secteur. Il faut également noter que l’activité des 3 derniers mois dépasse de 20% celle de la moyenne, pendant la même période. Pour plus d’informations sur le monde de l’immobilier, visitez immobilier.perfia.fr qui est un site spécialisé.

A lire en complément : Quel est le prix d’une assurance prêt immobilier ?

De manière plus précise, l’Île-de-France comptabilise des volumes de vente en mars et avril qui dépassent la moyenne des 10 dernières années. D’ailleurs, il semble que l’activité ait été calme en mai avec des ventes estimées à 12 690. Toutefois, cela dépasse de 7% la moyenne des années précédentes. L’augmentation de 224% des ventes entre avril 2020 et avril 2021 confirme l’effet du premier confinement sur le secteur. Pour la Grande Couronne, les volumes de vente ont augmenté de 4% entre mars-mai 2021. À paris et au niveau de la Petite Couronne, les chiffres ont baissé de 4 à 5% durant la même période.

immobilier région parisienne

Lire également : Comment investir dans l’immobilier ?

Une progression des prix à Paris

En mai 2021, le prix au mètre carré des appartements à Paris s’élève à 10 590 euros. En l’espace de trois mois, soit entre février et mai, on a assisté à une légère évolution des prix. Par conséquent, les tarifs immobiliers ont dépassé la barre des 10 700 euros en septembre au niveau de la capitale. Ce qui équivaut à une hausse d’environ 1,1%, en trois mois et à une stabilité sur une année.

En Île-de-France, de mai 2020 à mai 2021, il y a eu une augmentation des prix des logements de 3%. En dehors de la capitale parisienne, il faut dire que cette évolution touche l’ensemble des secteurs du marché. Dans la Petite Couronne, les appartements affichent une hausse de 4,5% tandis que les maisons voient leurs prix augmenter de 5,6%. En petite couronne, la hausse est de 3,6% pour les appartements et 4,9 % pour les maisons.

Une hausse des prix modérée en banlieue

Suite à un léger ralentissement durant ces derniers mois, il est fort probable que l’augmentation des prix s’accélère. En septembre, la Petite Couronne se distingue par une hausse annuelle de 5,7% au niveau des appartements et 5,4% pour les maisons. En Grande Couronne, cette évolution serait de 6,5% pour les appartements et 7,7% pour les maisons. Le secteur immobilier semble être porté par la conjoncture actuelle et la forte demande exprimée par les Franciliens qui sont à la recherche de plus d’espace.

Au vu de ces chiffres, il semble évident que l’immobilier en région parisienne file tout droit vers une stabilisation des prix. On note néanmoins des écarts entre les différentes zones à savoir Paris, la Petite Couronne et la Grande couronne.