Thé : comment profiter pleinement de ses bienfaits ?

69

Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Nous buvons en effet environ 1,5 milliard de tasses de thé par jour. Pourquoi un tel engouement ? Le thé présente de multiples bienfaits, surtout pour l’organisme. Pour en profiter, il faut toutefois savoir le consommer comme il se doit. Découvrez quelques astuces pour profiter pleinement des bienfaits de votre thé.

Optez pour le thé haut de gamme

De quoi est-il question lorsque l’on parle de thé haut de gamme ? Qu’est-ce qui le différencie d’un thé lambda ? Les grands connaisseurs vous répondront sans sourciller que les thés de qualité se reconnaissent par leur goût. Ils ont un goût profond et complexe qui vous permet de percevoir une note différente à chaque gorgée. Les thés haut de gamme libèrent également des arômes qui restent agréablement dans la bouche.

A lire aussi : Ophtalmologue ou ophtalmologiste ?

Vous pourrez notamment vous rendre sur le site de Compagnie Coloniale, qui propose une gamme variée de produits (thés aux agrumes, thés verts, thés bio, coffrets de thé…). C’est la plus ancienne marque de thé française. Les maisons spécialisées mettent un point d’honneur à utiliser exclusivement des plants de qualité. Elles mélangent harmonieusement les feuilles pour fabriquer des thés de qualité unique.

La plupart du temps, les thés haut de gamme contiennent de longues feuilles de thé entières. Pour assurer une meilleure qualité, les cueilleurs de thé vont jusqu’à sélectionner les feuilles entières qui se trouvent au sommet de la plante. Dans certains cas, les thés proviennent de jeunes bourgeons de plantes non éclos. Ces derniers subissent plusieurs procédés de traitement, dont le séchage. Notez que cette étape détermine grandement la gamme et la qualité du thé. Dans le cas du thé vert par exemple, un séchage naturel s’avère indispensable pour préserver la couleur verte des feuilles. Un thé haut de gamme fait donc l’objet d’une récolte particulière et de traitements spécifiques. Sa qualité dépend de quatre principaux facteurs :

A lire également : Qu'est-ce qui rend le CBD si intéressant sur le plan sanitaire ?

  • la fermentation,
  • l’oxydation,
  • le flétrissage,
  • le séchage.

thé haut de gamme de fabrication française

Connaître les différentes sortes de thés pour profiter pleinement de leurs bienfaits

Pour s’adapter à tous les goûts, les thés se déclinent en plusieurs variétés.

Le thé blanc

Le thé blanc subit moins de traitement après sa récolte. Le thé blanc de qualité s’obtient uniquement à partir de bourgeons récoltés pendant une période bien déterminée durant le printemps. Sa fabrication ne passe pas par différentes étapes. Les feuilles sont tout simplement placées quelques jours à l’ombre pour le flétrissage. Elles sont ensuite séchées. Le thé blanc est réputé pour son raffinement. Il est d’ailleurs extrêmement prisé des connaisseurs. Pour profiter pleinement des bienfaits de cette boisson, il est préférable de le boire naturel. Préparez-le également avec une eau tiède ou à faible température pour ne pas faire disparaître son subtil parfum.

Le thé vert

Le thé vert est un thé non fermenté. Pour que les feuilles ne se fermentent pas, il faut utiliser l’une de ces deux techniques :

  • les brasser dans un grand récipient au-dessus d’un feu,
  • les placer au-dessus d’un bain à vapeur d’eau.

Les feuilles sont ensuite roulées. Notez que chaque pays a sa propre façon de rouler les feuilles de thé. En Chine par exemple, on roule les feuilles de thé en natte. Au Japon par contre, on les roule en forme d’aiguille.

Le thé noir

Contrairement au thé vert, le thé noir est un thé fermenté. Après la récolte, les feuilles de théier sont étalées dans une grande salle aérée afin qu’elles sèchent à 50% . En d’autres termes, elles perdent 50% de leur eau. Ensuite, elles sont roulées pour déclencher la fermentation. La durée de cette phase dépend de la qualité de thé recherchée. Après l’étape de la fermentation, les feuilles sont séchées, puis filtrées dans des tamis.

Précision : il faut un savoir-faire particulier pour définir la durée de fermentation des feuilles de théier. Si elles ne sont pas assez fermentées, vous risquerez d’avoir du thé vert. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si les feuilles sont trop fermentées, vous obtiendrez un thé noir sans caractère.

Le Rooibos

Contrairement aux autres variantes de thé, le Rooibos ne provient pas du théier. Il ne s’agit donc pas d’un thé, mais d’une infusion. Néanmoins, son mode de préparation, son usage et son mode de consommation ressemblent beaucoup à ceux du thé. Le Rooibos est en effet un bois qui pousse exclusivement en Afrique du Sud. Il y a plus de 300 ans, les feuilles du Rooibos ont été cueillies et fermentées. Le Rooibos est actuellement la boisson la plus prisée en Afrique du Sud. Certains le considèrent même comme LA boisson nationale. On le surnomme « thé rouge » en raison de sa couleur rouge lors de l’infusion.

Les thés parfumés et aromatisés

Pour varier les goûts du thé, les Chinois y ajoutaient des fleurs ou encore des épices. Pour obtenir le célèbre thé vert parfumé au jasmin par exemple, les Chinois roulaient les feuilles de thé dans des fleurs de jasmin durant la nuit. Jusqu’à aujourd’hui, on utilise encore cette technique pour créer des arômes de thé subtil et délicat. Malheureusement, il s’agit d’un procédé très coûteux.

Pour réduire les coûts et obtenir un thé aromatisé de qualité, il est possible de pulvériser les feuilles de thé déjà séchées avec de l’huile essentielle de fruits ou de fleurs. Il est possible d’aromatiser tous les types de thés : blanc, vert, noir et même le thé rouge (le Rooibos). En revanche, la qualité des thés aromatisés dépend du savoir-faire de la maison spécialisée. Il faut en effet de l’expérience pour harmoniser le parfum naturel du thé et les doses d’huile essentielle. C’est le secret ultime pour obtenir un thé aromatisé haut de gamme.

différentes variétés de thé

Préparer le thé dans les règles de l’art

Pour profiter pleinement des bienfaits du thé, il ne suffit pas de choisir des thés de qualité. Vous devez également préparer votre boisson dans les règles de l’art. Sans cela, vous ne découvrirez ni le goût ni l’arôme (et encore moins les vertus de votre thé). Voici quelques règles à savoir pour bien préparer votre thé.

L’eau filtrée : l’allié du thé

Il est préférable d’utiliser de l’eau peu minéralisée pour préparer votre thé. Les minéraux fixent en effet les tanins. Ces derniers sont à l’origine de l’arrière-goût de votre thé. Il vaut mieux donc filtrer l’eau du robinet afin d’obtenir un thé de bon goût.

À chaque type de thé, sa température d’eau

Pour préparer un thé, utilisez de l’eau dont la température oscille entre 70 °C à 95 ° C. Cela signifie qu’il ne faut jamais faire bouillir le thé. Pour les thés noirs, respectez une température maximale de 95 °C. En ce qui concerne les thés verts, une température moyenne de 70 °C fera très bien l’affaire. Généralement, chaque thé doit être accompagné d’une consigne de préparation.

Le temps d’infusion

Pour faire ressortir les parfums et les arômes, vous devez également respecter le temps d’infusion de votre thé. Il varie d’un type de thé à un autre. Une chose est sûre : les thés blancs nécessitent plus de temps d’infusion que les autres types de thés. En revanche, les thés verts ne doivent pas être infusés trop longtemps si vous ne voulez pas obtenir un thé amer. Comme la température de l’eau, le temps d’infusion doit également être précisé sur le sachet ou la boîte de thé.

L’infusion

L’infusion du thé peut se faire avec de l’eau chaude ou de l’eau froide, en fonction du thé. Il est en effet tout à fait possible de faire une infusion à froid. Néanmoins, cela demande beaucoup plus de temps. Il existe également des variantes de thé qui exigent impérativement une infusion à chaud pour révéler entièrement leur goût et leur arôme.