3ème pilier et hypothèque : des moyens sûrs pour acquérir une résidence principale

48

Le 3ème pilier n’est pas une épargne obligatoire. Personne n’est dans l’obligation d’en souscrire un. Mais si vous envisagez de faire l’acquisition d’une résidence principale, il vaut mieux y penser au plus vite. C’est une des clés de l’accès à une hypothèque immobilière.

Les avantages du 3ème pilier en bref

A lire également : Comment devenir un conseiller immobilier indépendant ?

Selon les modalités et les avantages, il existe deux grandes catégories de 3ème pilier. D’une part, vous avez le 3ème pilier 3A ou 3ème pilier lié. C’est cette forme qui vous permet de bénéficier du plus grand nombre d’avantages fiscaux. Par contre, le 3ème pilier 3A est soumis à quelques conditions dont par exemple les plafonds qui sont de 6.883 CHF et 34416 CHF respectivement pour ceux qui ont une caisse pension et ceux qui n’en disposent pas.

Le 3ème pilier 3B ou libre est vu comme la forme d’épargne la plus flexible. Elle vous permet de bénéficier d’un taux d’intérêt variable, d’une absence de plafond… en somme de modalités personnalisables. Mais le désavantage principal de cette épargne libre est que vos avoirs ne sont pas déductibles des impôts sur revenus. Sachez également qu’il est possible de souscrire à un contrat mixte qui vous ferait profiter des meilleurs de ces deux formes d’épargne.

A découvrir également : Pourquoi investir dans l'immobilier à Marseille ?

Difficultés lors du choix du 3ème pilier

Il y a plusieurs analyses à faire avant de souscrire un 3ème pilier.  Voilà pourquoi il est plus qu’important d’utiliser un service comme celui de devistroisiemepilier.ch. Ce genre de site spécialisé vous permet d’effectuer très facilement des simulations. La meilleure offre est celle qui ne vous crée pas de charges mensuelles insupportables par votre budget, mais qui vous permet d’épargner assez pour une belle retraite.

Le tout est donc de trouver et de souscrire un 3ème pilier qui soit réellement rentable pour vous sur le long terme. Il ne faut pas oublier que, comme dans le cas d’un 3ème pilier 3A, vous devez cotiser jusqu’à vos 65 ans ou 64 ans selon que vous soyez un homme une femme. Il est ainsi très important de connaître dans les moindres détails les conséquences des modalités d’un contrat donné.

Le rapport entre une hypothèque et la possession d’un 3ème pilier

Le 3ème pilier quelle que soit la forme vous permet de financer en partie l’acquisition d’une résidence principale. À moins d’être particulièrement riche, vous aurez à souscrire une hypothèque pour ce projet. Le fait d’avoir du capital sur un compte 3ème pilier vous permet d’accéder plus facilement à une hypothèque intéressante.

Le 3ème pilier pour financer l’achat immobilier

D’une manière générale, vous pouvez utiliser le capital de votre 3ème pilier pour payer au moins 10% de vos fonds propres. Sachez qu’aucun contrat ni aucune offre ne vous permettra de financer plus de 80% du coût de votre résidence principale.

Comment choisir la bonne hypothèque ?

Les banques et les établissements financiers sont si nombreux sur le marché de l’hypothèque immobilière. Pour vous faciliter la tâche, passez par le comparateur de vision-hypotheques.ch et profitez des conseils gratuits de vrais experts. Tout cela sans aucun engagement.