Traduction en France : un marché à 1 milliard d’euros

124

Le marché mondial de la traduction reste très fragmenté. C’est le même constat qui est valable en France avec plus de 3000 traducteurs indépendants et surtout plus de 400 sociétés de traduction. Au total, ils se partagent un marché de plus d’1 milliard d’euros. Il est alors difficile pour un client de faire son choix parmi cette offre pléthorique. Zoom sur ce marché pas comme les autres.

Un marché toujours pas réglementé

Le marché de la traduction en France n’est toujours pas réglementé. Du coup, il n’existe aucun statut pour le traducteur qui est libre de travailler selon ses horaires et surtout de fixer ses prix. Il n’existe pas aussi de conditions spécifiques de formation ou de spécialisation ou exercer ce métier. Tout repose alors sur le talent et la capacité à traduire des textes. Ainsi, le médecin du coin, qui passe ses vacances en Irlande ou aux États-Unis peut facilement s’improviser traducteur. Dès lors, chaque personne qui estime avoir les compétences nécessaires pour faire de la traduction peut se lancer sans réelles restrictions.

Tout le monde n’en profite pas

Bien que le marché de la traduction en France représente 1 milliard d’euros, il est certain que tout le monde n’en bénéficie pas. En effet, seules 300 sociétés sur 400 parviennent à faire un chiffre d’affaires de plus de 200.000 euros. Selon plusieurs études, le marché de la traduction est au ralenti, mais avec une croissance toujours aussi soutenue. De plus, les petites entreprises qui ne disposent pas de suffisamment de moyens sont toujours laissées sur le carreau. Par exemple, une agence de traduction moyenne en France est une SARL et dispose de 7 à 8 salariés. Pour son chiffre d’affaires, il varie entre 400 et 700.000 euros. De plus, la plupart des agences sont souvent prédestinées à externaliser leurs services plutôt que de chercher à les internaliser.

Les autres chiffres clés

Selon les études réalisées sur les entreprises de traduction en France, on se rend compte que 16% d’entre elles sont certifiées. Aussi, seuls 35% des traducteurs et interprètes sont issus d’une école de formation. En ce qui concerne les langues, l’anglais est la langue la plus sollicitée. Viennent ensuite le russe et le chinois qui reviennent en force. Pour les domaines de spécialisation, 19% concerne la traduction technique et 10% le secteur rédactionnel. Enfin, les tarifs d’une agence de traduction varient entre 0.08 à 0.45 euro par mot.