Clés publiques et clés privées : que nous évoquent-elles ?

267

Le monde de la cryptomonnaie nous surprendra toujours. Depuis la fulgurante ascension de cette technologie dans l’univers du web, de plus en plus de techniques font surface pour être découvertes par les utilisateurs. C’est le cas par exemple des clés publiques et privées. Mais qu’évoquent ces termes en réalité ? Pourquoi sont-elles importantes en cryptomonnaie ? Focus.

Relations entre clés privées, clés publiques et cryptographie

Que vous investissiez dans la cryptomonnaie dans des sites comme Bitcoin Profit par exemple, la notion de clés privées et publiques doit être assimilée par vous. Définissons d’abord ce qu’est le terme « cryptographie ». Celui-ci est dérivé d’un mot grec qui veut dire « écriture secrète ». Les techniques de la cryptographie ont pour but de chiffres des données afin que celles-ci ne puissent pas être découvertes par tout le monde, mais uniquement aux personnes qui disposent du code de chiffrement. L’objectif est donc de préserver la confidentialité des données.

A lire en complément : Pourquoi investir dans les CFD actions ?

Si auparavant, la cryptographie était utilisée par des unités secrètes comme des agences de renseignement ou encore par l’armée, de nos jours, avec l’évolution de la technologie, elle est accessible à tout le monde, dans le monde de la haute technologie. La cryptographie en cryptomonnaie a pour but la protection de données dans une sphère privée afin de mieux contrôler les données.

Pourquoi la notion de clés privées et publiques en cryptomonnaie ?

A lire aussi : Quel est le meilleur site de trading ?

Grâce à la cryptographie, certaines cryptomonnaies comme Bitcoin ont recours aux clés pour réaliser des transactions, soit émettre, soit recevoir. Le principe est simple. La clé privée est utilisée pour émettre des transactions tandis que la clé publique est faite pour en recevoir. L’usage des deux clés est ce qu’on appelle la cryptographie asymétrique. Elle représente même un point important dans le fonctionnement d’une blockchain.

La clé privée

Constituée d’un nombre de 256 bits, la clé privée et comme son nom l’indique destinée à rester secrète. Sauf son propriétaire connaît les chiffres. C’est une sorte de code PIN ou encore d’un numéro de compte bancaire confidentiel et qu’on ne peut en aucun cas partager à d’autres personnes. Elle est toutefois liée à une clé publique grâce à des algorithmes. Lorsque vous utilisez votre clé privée avec celle qui est publique qui lui est associée, vous pourrez accéder à vos fonds sur la blockchain. Vous avez la possibilité de la conserver dans un fichier chiffré. Notez qu’elle ne se conserve pas sur une blockchain. Le plus grand avantage de ce type de protection, c’est que cette clé est infalsifiable. Comme elle est constituée d’un nombre de 256 bits, on ne peut tout simplement pas la falsifier.

La clé publique

La clé publique, de son côté, a été conçue à partir de la clé privée grâce à un algorithme. Les deux clés sont liées et appariées. Cela signifie tout simplement que seules les signatures des utilisateurs qui connaissent la clé publique appariée à la clé privée peuvent être validées par ceux qui détiennent la clé privée. On s’en sert lorsqu’on veut émettre des transactions.

Quelle est la différence entre une clé, un wallet et une adresse ?

Certes, il y d’énormes différences entre ces appellations. Une adresse est une suite de chiffres, un peu comme un compte bancaire que tout le monde peut créer et qui peut être partagé publiquement. Chaque personne qui investit dans la cryptomonnaie peut partager leur adresse publiquement à d’autres qui veulent leur faire des transactions.

Le wallet quant à lui est un ensemble de données, chiffré et virtuel qui vous permet d’accéder à vos fonds dans la Blockchain. En réalité, on conserve dans un wallet vos clés ainsi que votre adresse.