Comment éviter les douleurs liées à l’allaitement 

170

Considéré comme l’une des meilleures choses pour le nourrisson, l’allaitement est une aventure extraordinaire qui s’accompagne parfois de certains désagréments. Il n’est pas rare qu’une mère qui allaite son bébé ressente des douleurs et vive certaines difficultés.

S’il est possible que durant les premiers jours qui suivent la naissance la mère ressente une certaine sensibilité au niveau du mamelon, cette douleur ne dure généralement pas plus d’une semaine et ne doit pas perdurer dans le temps. Si les mamelons sont toujours aussi sensibles, voire douloureux, plusieurs semaines après l’accouchement, il se peut que cela résulte d’une mauvaise position/de succion lors de l’allaitement.

Lire également : C'est quoi un bon père de famille ?

Voici ci-dessous quelques causes de douleurs observées lors de l’allaitement et des astuces pour que l’allaitement se passe dans les meilleures conditions possibles.

Les mamelons douloureux ou crevassés

Dans la plupart des cas, les douleurs ressenties au niveau du mamelon pendant l’allaitement du bébé sont provoquées par un mauvais positionnement du nourrisson. En effet, lorsque le nourrisson se retrouve dans une position « inconfortable », cela peut nuire à sa succion du lait.

Lire également : Réalisez une décoration de mariage avec un néon personnalisé

Il est donc normal qu’en tétant mal ou en tirant anormalement sur le mamelon, des douleurs soient ressenties par la mère. Celles-ci peuvent évoluer et entraîner des crevasses du mamelon. Les crevasses ne sont autres que des lésions, des fissurations plus ou moins profondes de la peau qui peuvent apparaître.

S’apparentant à une simple érosion au départ, elles peuvent donner lieu à de véritables plaies pouvant saigner, ce qui peut être une porte d’ouverture aux agents pathogènes. Il est alors important de corriger la position d’allaitement et la prise en bouche du bébé.

Pour cela, vous pourrez choisir d’investir dans fauteuil allaitement pour adopter la position qui vous convient le mieux. Ensuite, pensez à mettre le nourrisson dans une position qui facilitera son allaitement. Menton bien ancré dans le sein, lèvres retroussées, visage face au sein, le bébé doit prendre le sein en pleine bouche et déglutir facilement. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à différents professionnels de santé pour vous aiguiller.

L’engorgement des seins

L’engorgement des seins est un phénomène classique et temporaire qui apparaît surtout les premiers jours après la naissance. En effet, lorsque votre bébé tète moins qu’à l’habitude ou que vous produisez plus de lait qu’il en ait besoin, il est possible que vos seins s’engorgent de lait.

De ce fait, les seins peuvent devenir chauds, durs et douloureux. Le mamelon peut s’aplatir rendant la succion difficile au nourrisson. Tout ceci n’est pas grave et peut évidemment se corriger. À cet effet, vous devez continuer l’allaitement en mettant votre bébé au sein aussi souvent qu’il le réclame. Il est important de maintenir les tétées suffisamment longtemps pour vider vos seins.

Si votre bébé a du mal à prendre le mamelon, vous pouvez assouplir vos seins avant la tétée en prenant une douche ou un bain chaud, par exemple. Aussi, un massage aréolaire ou une application de serviettes chaudes serait également efficace pour réduire le volume de vos seins. Tout ceci vous soulagera de votre inconfort et surtout facilitera la prise en bouche du mamelon par le nourrisson.