Le marché de l’automobile français recule à nouveau en octobre

225

marche-de-lautomobile-francais

On peut dire qu’on s’attendait un peu à ces chiffres. Un recul de 4%, c’est ce que nous a offert le marché français durant le mois d’octobre. Il faut dire que la rentrée est souvent difficile pour les Français qui rechignent à investir dans le neuf. Du coup, les ventes de voitures neuves ont reculé, mais restent sur la hausse en ce qui concerne l’année 2016. Cet article fait le point.

Deux reculs consécutifs

On sait déjà que le marché de l’automobile avait connu un recul de 2.5 % durant le mois de septembre. Selon les chiffres du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), ces chiffres sont néanmoins stables si l’on prend en compte le nombre de jours ouvrables. Dans l’année, le marché connait une stabilité de 0.5% et le marché a progressé de 4.7% durant les 10 premiers mois de l’année 2016. Le CCFA prévoit alors une progression de l’ordre de 5% des immatriculations pour l’année 2016. Ce qui permettrait de retrouver plus de 2 millions d’unités annuelles contre 1.91 million en 2015.

Selon les experts automobiles, il ne faut pas vraiment s’étonner de ce recul du marché français de l’automobile. Ils estiment que ce marché était anormalement élevé comparé à la situation économique du pays. Ce ralentissement était alors attendu par beaucoup de personnes attendaient et concerne même le secteur des véhicules professionnels. Ceux-ci sont souvent un réel indicateur de ce qui va se passer dans le marché automobile.

Cependant, tous s’accordent à dire que le carnet de commandes garage automobile istres est plutôt bon, sans doute boosté par l’effet du mondial de l’automobile. Celui-ci s’est tenu à Paris début octobre et a accueilli plus d’un million de visiteurs en seulement 2 semaines. D’ailleurs, les organisateurs déclarent qu’un visiteur sur 2 a déclaré vouloir acheter une voiture durant les 12 prochains mois.

Le diésel à la baisse

Le groupe PSA a enregistré un recul de 5.8% et les ventes de ses 3 marques sont à la baisse : 4.3% pour Peugeot, 5.6% pour Citroën et 25.9% pour DS. Quant au groupe Renault, il plonge de 9.2%. En effet, les constructeurs français voient de plus en plus leur part de marché dans l’hexagone reculer. Parmi les constructeurs étrangers, Volkswagen, connait une hausse de 4% malgré le scandale qu’a connu la marque il y a quelques mois entraînant un léger recul au niveau de certains garages comme  garage automobile istres. Concernant les marques prémium, elles conservent toujours leur avance avec, notamment, 11.7% pour BMW.