Quel est le prix d’une assurance prêt immobilier ?

501

Le coût de l’assurance prêt immobilier est un élément essentiel à considérer lors de la détermination du coût de financement. Il est calculé de différentes manières sur la base de multiples critères. Ce montant peut varier du simple au double selon le type de formule et l’établissement qui la propose. Quel est le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Comment est calculé le coût de l’assurance prêt immobilier ?

Le calcul des primes tient compte d’un certain nombre d’éléments dont les principaux sont l’âge de l’assuré, son état de santé, le montant, la durée et le type de prêt. On tient également compte des risques particuliers comme la profession, le fait que le client soit fumeur ou pas, les déplacements…

A découvrir également : Les avantages de bien choisir son agence immobilière

Pour calculer les frais d’assurance de prêt immobilier, les banques vont soit sur la base du capital restant dû ou sur la base du capital emprunté. Dans le premier cas de figure, le montant varie, dans le second, il reste fixe tout au long de la durée de l’emprunt.

Calcul des cotisations sur la base du capital restant dû

Si l’assureur opte pour ce mode de calcul, le montant de la prime évolue chaque année proportionnellement au capital qui reste à rembourser. Un autre facteur influe sur la cotisation : l’âge de l’assuré. En effet, au fil des années, le niveau de risque lié au profil de ce dernier peut augmenter.

A voir aussi : Comment écrire une lettre de résiliation d'assurance habitation ?

Concrètement, durant les premières années de remboursement du crédit, les cotisations de l’assurance seront de plus en plus importantes, à cause du risque lié à l’âge. Mais à mesure que la partie majeure du capital est remboursée, elles commencent à diminuer de manière significative, du fait qu’elles portent sur un montant de moins en moins élevé.

Il faut noter que ce changement de la cotisation n’est pas systématique parce que toutes les compagnies ne donnent pas cette faculté. Le changement n’est pas non plus automatique. Pour cause, il est nécessaire d’adresser une demande à votre courtier ou à la compagnie d’assurance, accompagnée d’une copie du nouveau tableau d’amortissement définitif remis par la banque.

Calcul des cotisations sur la base du capital emprunté

Lorsque cette méthode est utilisée pour déterminer la cotisation mensuelle, celle-ci reste invariable jusqu’à la fin du contrat. Pour cause, la référence est le capital de départ, et non le capital restant dû année après année.

La prime d’assurance est prise en compte dans le calcul du taux effectif global (TEG) du prêt. Pour déterminer le coût mensuel de l’assurance de crédit immobilier, il suffit de multiplier le montant du capital emprunté par le taux de l’assurance et de diviser le résultat par 12 mois. Par exemple, avec un capital emprunté de 200 000 euros sur 20 ans couvert par une assurance au taux de 0,40 %, il faut multiplier 200 000 par 0,40 % et diviser par 12. Pour connaître ensuite le coût total de l’assurance emprunteur, il reste à multiplier le coût annuel par la durée prévue du prêt.

Comment avoir la meilleure assurance de prêt immobilier ? 

Vous le savez, l’assurance de prêt est indissociable d’un crédit immobilier. Vous avez peut-être aussi eu cette information : vous n’êtes pas dans l’obligation de choisir la police d’assurance proposée par l’établissement bancaire. Vous pouvez donc comparer l’offre de votre banque avec les autres assurances de prêt du marché. 

Pour cela, la première question à vous poser est  : Où trouver ce type d’assurance ? Vous allez avoir plusieurs options qui vont s’offrir à vous :

  • Les compagnies d’assurances : elles ne proposent pas toutes ce type de police d’assurance. Vous allez donc devoir demander des devis à chacune d’elles, pour ensuite les comparer les unes aux autres. 
  • Le courtier : le rôle du courtier en assurance de prêt immobilier est de contacter à votre place les différentes compagnies d’assurance. Il va ensuite faire une sélection des offres qui offrent les meilleurs rapports prix / garanties. Cette démarche, même si elle est payante, peut vous permettre de réaliser plusieurs milliers d’euros d’économie.
  • Le comparateur : contrairement à ce que vous pourriez croire, cette solution ne va pas remplacer un courtier. En effet, aucun comparateur n’est capable de comparer toutes les offres. De plus, c’est vous qui allez devoir faire le tri parmi toutes les offres et c’est, croyez-nous, loin d’être simple. 

Quels sont les critères à étudier pour trouver la meilleure offre ?

Le taux est loin d’être le seul point qui va vous permettre de trouver la meilleure offre d’assurance de prêt. Voici une liste des autres critères sur lesquels vous devriez vous arrêter. 

  • Les garanties : vous allez y trouver la garantie décès, la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), l’incapacité totale ou partielle de travail (ITT) et enfin les garanties invalidité partielle (IPP) ou totale (IPT). 
  • Les conditions d’âge : Comme pour les mutuelles santé, plus vous êtes âgé, plus les compagnies d’assurances estiment que vous êtes une personne à risque. Vous allez donc payer plus cher. Pour faire baisser le prix de votre cotisation, vous pouvez souscrire à une garantie décès, surtout si vous êtes bientôt à la retraite.
  • Le temps : le tarif n’est pas le même si vous avez besoin d’un crédit immobilier sur 15, 20 ou 30 ans. Si vous voulez mieux comprendre ce mécanisme, tout est expliqué en détail avec cet article.
  • Les délais de franchise et de carence : certaines garanties ne vont pas s’appliquer dès la souscription. Le délai de carence peut ainsi varier entre 1 mois et 1 an.