Quelles sont les différences entre Brouilly et Côte de Brouilly ?

65

Brouilly et la Côte Brouilly sont les deux principaux crus du Beaujolais. À eux deux, ils constituaient une seule appellation au début du XXe siècle. Pourtant, vers 1938, une séparation a dû être faite. Les deux vins Beaujolais sont alors distingués grâce à quelques caractéristiques bien particulières.

A lire également : La meilleure collection de chefs d'oeuvre du monde

Le brouilly est de plus grande superficie que la Côte de Brouilly

La première différence notoire entre les vins de Brouilly et de la Côte de Brouilly est la superficie des crus. À ce titre, Brouilly se distingue grandement comme étant le cru le plus important parmi les vignobles du Beaujolais. Le cru de Brouilly s’étend alors sur 1393 hectares contre seulement 330 hectares pour l’AOC Côte de Brouilly. Au niveau de Brouilly, la moitié de la superficie est absorbée par des coteaux de granite rose escarpés d’ouest au sud.

Par contre sur la Côte de Brouilly, les sols issus de granite sont moins présents. On remarque au niveau de Brouilly la présence d’une couronne irrégulière de 100 à 800 m de largeur au pied du Mont. Elle est formée par les éboulis argileux de pierres bleues et des volcanites siliceuses ou schisteuses.

A voir aussi : Laborizon, le leader de la biologie médicale accélère son développement en levant 55 millions de dettes

Par contre sur la Côte de Brouilly, les pierres bleues représentent des microdiorites d’une grande solidité et des schistes plus dégradables. Les sols sont plus limono-argileux et sont originaires de la dégradation des roches dioritiques. Les sols issus des granites très présents au niveau du cru de Brouilly sont quant à eux très sablo-gravillonneux.

Le vin brouilly est plus méridional que celui de la Côte de Brouilly

Une distinction importante peut également se faire en tenant compte de la dégustation des vins du brouilly et des vins de la Côte de Brouilly. Également dans ce contexte, les vins de Brouilly se distinguent grandement. En effet, son cru est considéré comme le plus méridional des vignobles du beaujolais. Au nez, le cru évoque :

  • Les petits fruits rouges,
  • la pêche de vigne ou la prune,
  • une touche de minéralité.

Le Brouilly constitue un vin de qualité avec une fermeté optimale et une saveur plus relevée malgré des tanins fondus et fins. Pour ce qui est des vins de la Côte de Brouilly, ils offrent un rendu épuré, distingué et expressif. Ils rappellent des fruits frais ainsi que des fleurs évoquant l’iris. En plus d’être ferme, le vin de la Côte de Brouilly fait montre d’une grande délicatesse.

Les autres points distinctifs à préciser

Il existe d’autres différences remarquables entre le vin rouge fruité de Brouilly et le vin rouge fruité et corsé de la Côte de Brouilly. Alors qu’il faut attendre des années (4 ou 5 ans) pour pouvoir apprécier tout le potentiel du vin de la Côte de Brouilly, la liqueur de Brouilly est meilleure quand il est bu jeune.

Le brouilly réunit 89 lieux-dits alors que seulement 19 lieux-dits ont été répertoriés en Côte de Brouilly. Il est également important de signaler que les vins du brouilly ont été catégorisés « Millésime du millénaire » à plus de trois reprises en 2005, 2009 et 2011 contre une seule consécration pour les vins de la Côte de Brouilly (en 2005).

Vous avez désormais un meilleur aperçu de la différence entre le brouilly et la Côte de Brouilly. À vous de choisir le cru qui vous correspond le mieux.