Caractéristiques des plaques d’immatriculation homologuées

68

La plaque d’immatriculation était anciennement appelée plaque minéralogique car c’est le service des Mines au sein de l’administration qui la remettait à leur propriétaire.
Les caractères spécifiques que doit posséder une plaque d’immatriculation sur une voiture sont très réglementés et définis par la loi.

Tous les véhicules comportant un moteur doivent présenter une plaque en bonne et due forme. Seuls les véhicules de travaux publics peuvent s’affranchir de cette règle.

Lire également : De quelle manière optimiser les frais inhérents à une automobile ?

Les inscriptions conformes

IL existe deux types de plaque d’immatriculation :
La plaque SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules) qui est le format le plus courant. Elle possède le symbole européen et la lettre qui permet d’identifier la nationalité (on aura un F pour la France). Le logo de sa région et le numéro de département peuvent être ajoutés si on le souhaite.

La plaque FNI (Fichier National des Immatriculations), elle est l’ancien format avec le numéro de département et l’identification nationale. Elle n’a par contre pas l’identifiant européen.

A découvrir également : Obtenir une simulation d’une location avec option d’achat (LOA) pour rouler en toute sérénité

Les dimensions réglementaires

Les véhicules 4 roues devront s’équiper d’une plaque de 52 cm x 11 cm. Les plaques disposées à l’avant et à l’arrière font la même dimension.

Concernant les 2 et 3 roues, elles devront mesurer 21 cm x 13 cm.
Ce format est obligatoire depuis le 1er juillet 2017. Une plaque non conforme peut aboutir à une amende de 135 euros.

Des couleurs définies

Les règlementations sont encadrées jusqu’au couleurs.
Les plaques SIV ont leurs inscriptions en noir sur un fond blanc (avant et arrière) tandis que les plaques FNI ont une plaque arrière avec un fond jaune.

L’installation des plaques

La pose se fait de façon là encore, très encadrée.
La plaque d’immatriculation doit être obligatoirement fixée par des rivets, lesquels doivent être indévissables.

Les rivets doivent également correspondre à la couleur du support sur lequel ils sont vissés.
Le constructeur doit avoir prévu l’emplacement afin de permettre la pose horizontale de la plaque d’immatriculation.

Cette dernière doit être changée si elle est abîmée, que la fixation est rudimentaire ou si les chiffres et les lettres ne sont pas lisibles.
Si rien n’est fait le conducteur risque également ici, la même amende de 135 euros.

Le cas des plaques en Plexiglas

Elle a fait sa place sur le marché, de plus de plus de conducteurs on fait le choix de poser une plaque d’immatriculation Plexiglass. Quels avantages a-t-elle par rapport à un plaque en aluminium ?

  • Elle est particulièrement solide et évite toute torsion.
  • Elle garde son apparence esthétique en ne jaunissant pas.
  • Elle est plus personnalisable.
  • Elle remplie parfaitement les règles françaises et est homologuée.

Le prix

L’achat de deux plaques d’immatriculation coûte entre 30 et 50 euros. La pose est parfois offerte selon le professionnel que vous irez voir. Dans le cas contraire, elle revient à 15 euros maximum.

Informations supplémentaires

Contrairement aux véhicules courants, les remorques et les 2 roues ne sont pas dans l’obligation d’avoir une plaque d’immatriculation à l’arrière.

Les plaques d’immatriculation doivent avoir un numéro d’homologation qui permet de certifier leur caractère officiel d’homologation.

Le conducteur doit veiller à ce qu’elles soient toujours lisibles et en bon état.

Les plaques à l’arrière sont éclairées par un dispositif prévu à cet effet.