Changer de clôture : les différentes étapes pour réaliser ces travaux

117
changer de clôture quand elle est abîmée

Que vous soyez nouveau propriétaire ou que vous ayez simplement envie de donner un coup de neuf à votre jardin, il y a des étapes à respecter pour changer de clôture. Vous vous doutez déjà qu’il s’agira d’un investissement financier important. Mais avez-vous bien étudié chacune des facettes de ces travaux ? Il faut se préoccuper des demandes d’autorisation, avant même de défaire l’ancienne clôture. Puis il vous restera à choisir et commander votre nouvelle clôture, et la poser. Voyons cela ensemble pas à pas.

Demandes d’autorisation pour changer de clôture

changer de clôture quand elle est abîméeTout d’abord, le changement de clôture impactera en premier lieu vos voisins limitrophes. Dans le cas où vous soyez à 100% au milieu des champs, il y a peu de risques que cela pose problème. Mais cela reste assez rare et il vaut mieux ne rien laisser au hasard. Pour commencer, la première des politesse est donc d’aller toquer chez le voisin et lui expliquer votre projet.

Ensuite, même si vos voisins proches sont d’accord avec votre projet, il faut vous renseigner auprès de la mairie. Des travaux de clôture nécessitent parfois de faire une demande préalable de travaux en mairie pour obtenir un accord. Il existe d’ailleurs des délais légaux à respecter, pendant lesquels vos voisins – encore eux ! – pourraient contester la décision de la mairie.

Il faut savoir en plus que pour donner son accord à votre demande de travaux, la mairie va se référer au plan d’urbanisme ou au cahier des charges en vigueur. Il existe en plus différentes réglementations à suivre si vous vous situez dans un lotissement. Il s’agit souvent de règles existantes pour la bonne entente du voisinage. L’autre facette de ces obligations concerne l’architecture et le respect du paysage.

Enfin, la mairie saura vous donner accès au cadastre, et vous dire précisément à qui appartient à la clôture. Si elle est sur la limite entre votre terrain et celui de votre voisin, vous n’en êtes peut-être pas totalement propriétaire. Si c’est le cas, vous ne pourrez pas retirer l’ancienne sans l’accord du voisin, et en plus il devra participer à l’investissement pour la nouvelle. Autant dire que cela peut vite devenir un sujet épineux !

Défaire l’ancienne clôture

Nous vous conseillons d’être bien sûr d’avoir tous les accords nécessaires avant de vous lancer. Ce n’est pas une fois le grillage retiré qu’il faudra s’inquiéter de ne pas pouvoir en remettre, ce serait quelque peu fâcheux…

Si l’ancienne clôture est composée de grillage souple, vous aurez surtout besoin de vous équiper d’une bonne pince coupante. Si possible, procédez mètre après mètre pour enrouler la clôture sur elle-même autant que possible. Il sera ainsi plus simple de la transporter pour vous en débarrasser ensuite.

Dans le cas d’une clôture en béton ou en bois, les travaux peuvent s’avérer plus longs et physiques. Il faudra s’équiper de matériel plus lourds pour abattre les panneaux.

Enfin la dernière étape et pas des moindres : retirer les poteaux. Selon le sérieux avec lequel ils avaient été scellés au sol… cela peut être la tâche la plus ardue de ce chantier ! Notez une informations importante : si les anciens poteaux étaient posés exactement au même endroit que ceux que vous allez installer, et si le travail était bien fait, appuyez-vous sur l’ancienne installation pour compter le nombre de poteaux dont vous aurez besoin ! Cela n’est valable que pour la pose d’une clôture similaire, et si l’ancienne était bien posée, bien entendu.

Prendre les mesures de la clôture et acheter le matériel

Si vous ne pouvez pas vous appuyer sur l’ancienne installation pour prendre vos mesures, il va falloir se pencher sur d’autres méthodes.

A l’aide du plan cadastral, vous pouvez mesurer précisément les distances sur votre terrain. L’échelle présente sur le plan et un rapide calcul vous permettront de faire tout ça de façon théorique mais efficace.

Si cela vous paraît plus simple, prenez les mesures directement sur le terrain. Plantez-en un à l’emplacement de chaque futur poteau d’angle. Tirez une ligne droite entre chaque angle à l’aide d’un cordeau, puis prenez les mesure de chacun de ces cordeaux.

Ces deux méthodes vous donneront les informations utiles en terme de mètre linéaire. Il faudra par la suite calculer le bon nombre de poteaux et d’accessoires selon le type de clôture que vous désirez poser.

Pose de votre nouvelle clôture

Selon le type de clôture, ce ne sont pas toujours les mêmes étapes à respecter.

Dans tous les cas, il faut tirer un cordeau d’un angle à l’autre. Si vous l’aviez déjà fait pour prendre les mesures, alors vous venez de gagner une étape facilement ! Ensuite, le long de ce tracé, marquez à la bombe de peinture l’emplacement des poteaux sur le sol. Cela se fait selon l’écartement prévu des poteaux. C’est logiquement une opération plus rigoureuse si vous posez des panneaux de grillage rigide !

Quelque soit le type de clôture que vous désirez poser, nul doute que vous trouverez facilement des tutoriels pour poser une clôture sur internet ! Et si vous n’êtes pas bricoleur, ne vous embêtez pas avec cette étape et faîtes appel à un professionnel.