Choisir les bons outils de peintre pour un travail bien fait

51

Vous avez décidé de redonner un peu de peps à votre intérieur ? Pour ce faire, il n’y a rien de mieux qu’une petite touche de peinture ! Exit les murs défraîchis et les vieilles boiseries, repeignez-les pour leur offrir une nouvelle vie. Pensez cependant à vous équiper avec des outils adaptés, car pour peindre comme un pro, il vous faudra bien plus qu’un pinceau et un rouleau basiques ! Pour réaliser des travaux de peinture aux finitions impeccables, le mieux serait de disposer de bons outils de base, mais aussi de grattoirs, de bacs à peinture ainsi que de perches télescopiques, indispensables pour les plafonds. Voici les équipements dont vous aurez besoin pour peindre vos murs et plafonds comme un pro !

Le matériel de peintre

La perche télescopique sera bien utile lorsque vous ne disposez pas d’un escabeau, pour peindre les surfaces en hauteur sans trop vous fatiguer. L’idéal serait d’opter pour une perche orientable qui permettrait d’atteindre les corniches ou encore les poutres apparentes. Vous pouvez aussi louer un petit échafaudage si vous avez plusieurs plafonds à refaire. Commencez par préparer les surfaces : nettoyez les murs et aspirez la poussière. Pour colmater les murs fissurés, vous aurez besoin de couteaux à enduit, et de protéger le sol avec une bâche, un film ou autres revêtements. Le scotch de masquage (ou de peintre) sera indispensable pour couvrir les prises, les interrupteurs, les plinthes et les poignées de porte !

Les outils de peintre

Pour peindre rapidement et efficacement les murs, le rouleau est incontournable. Ces outils de peintre sont à choisir en fonction du support à peindre, du type de peinture et de la texture désirée. La plupart des enseignes proposent des peintures haut de gamme ainsi que des outils destinés aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. C’est le cas du rouleau à peinture pour les larges surfaces, composé d’un manchon cylindrique en textile ou en mousse de différentes tailles et densités, à choisir en fonction du support que vous avez à peindre. Comptez aussi sur la poignée qui se doit d’être ergonomique pour éviter les douleurs au poignet.

peintre salon

Contrairement au rouleau, les pinceaux sont surtout requis pour de petites surfaces qui nécessitent une bonne précision. Il peut s’agir des plinthes, des boiseries ou des cadres, voire des angles à dégager ou des arrières de radiateur, qui se font au pinceau à réchampir. Vous trouverez différents types de pinceaux brosses adaptés à différents usages : rectangle ou plat, rond, à tamponner pour les pochoirs et les frises… Les pinceaux à finition à poils fins vous permettront de rattraper les petits défauts à la toute fin.

Pensez à protéger les parties que vous ne voulez pas peindre avec du scotch de masquage afin d’éviter les coulures et autres petits défauts. Vous pourrez cependant les rattraper à la peinture blanche au besoin.

Le pistolet à peinture

C’est l’outil de peintre idéal pour ceux qui veulent gagner du temps et qui ont de larges surfaces à recouvrir. Il faut tout de même savoir le manier, au risque de se retrouver avec de la peinture partout sur les murs, le sol et le plafond, et surtout, bien bien le nettoyer pour éviter les projections et les bouchons. Nous recommandons particulièrement le pistolet à peinture à air comprimé, sollicité pour sa performance. Ce dispositif permet de peindre de grandes zones et des plafonds, mais également les objets de décoration.

Le bac à peinture

Il sert à essorer le trop-plein de peinture d’un pinceau ou d’un rouleau, sans avoir à les tremper dans un pot dont la taille n’est pas toujours adaptée. Grâce à sa forme ergonomique, il est plus facile d’étaler la peinture uniformément, sans craindre les coulures, car le bac est doté d’une partie striée qui permet d’essorer le rouleau. À défaut d’un bac, vous pouvez utiliser un simple seau, mais il faudra prendre des précautions pour retirer l’excédent de peinture sur les pinceaux ou sur le rouleau.