Consommateurs : pourquoi favoriser l’agriculture biologique ?

230

On fait tous plus attention à ce qui se trouve dans nos assiettes, et au processus de production qui a permis à nos aliments de se retrouver sur notre table. On nous dit que le bio est meilleur pour la santé, et qu’il faut favoriser l’agriculture biologique le plus souvent possible. Mais finalement, savez-vous vraiment pourquoi c’est mieux ? Nous vous proposons ci-dessous 2 éléments de réponse !

Pour des caractéristiques protectionnistes

L’agriculture biologique ne peut porter ce nom que si les agriculteurs n’utilisent aucune substance chimique. Qu’il s’agisse des engrais, des pesticides, des désherbants ou des fongicides, tout est naturel ! Ou alors, les professionnels font appel à d’autres alternatives. Ils introduisent par exemple dans leurs champs un insecte donné qui va manger les larves qui dévorent leurs salades.

A voir aussi : Structure offshore: ce qu’il faut savoir pour optimiser votre stratégie

Comme ils n’utilisent aucun produit chimique, nous achetons des aliments ne contenant aucun résidu néfaste pour notre santé. Quand nous mangeons une pomme bio, nous ne mangeons vraiment que le fruit, et non les éventuels pesticides. La peau peut alors être elle aussi consommée, ce qui nous offre une alimentation plus riche en vitamines.

Pour favoriser une alimentation durable

En développant des surfaces consacrées à l’agriculture biologique, les agriculteurs préservent les ressources de notre environnement : eau, sols, biodiversité… Toutes ces caractéristiques sont prises en compte, et c’est à l’homme de s’adapter à la nature, et non l’inverse.

A lire aussi : Comment choisir votre salle de réunion ?

Avec des prix responsables, ce mode de production et d’alimentation permet au plus grand nombre d’accéder à des produits de qualité, et ce tout au long de l’année.

Le bio sert aussi à sensibiliser les citoyens, et notamment les plus jeunes, aux nouveaux enjeux majeurs de l’alimentation, de l’environnement et des modes de production.

Les concepts de “bio” et de “local” sont souvent étudiés simultanément par les consommateurs. L’idéal, c’est de pouvoir allier bio et local. Mais le facteur “local” ne garantit pas toujours le “bio”. Soyez donc vigilants lorsque vous faites vos courses !