Créer une société aux Emirats

66

Au Moyen-Orient, il existe un endroit où créer une entreprise est particulièrement simple. Il s’agit des Emirats Arabes Unis. C’est le constat effectué par un rapport récent de la Banque Mondiale. Ce pays est en effet classé largement en tête de la région. Pourquoi créer sa société aux Emirats ? De nombreux attraits particulièrement avantageux pour les entrepreneurs et des délais records ! Selon ce rapport, en 8 jours, la société peut être mise en route. Cependant, le pays implique aussi de se plier à certaines contraintes qui lui sont propres.

L’investissement et le rapport avec les banques

Le capital investi au départ d’une société a une importance capitale aux Emirats. C’est souvent le coût non négligeable lié à l’installation qui freinent les entrepreneurs. Il faut compter en moyenne presque 9 000 euros de frais annuels et ce, sans s’appuyer sur le soutien bancaire. En effet, les banques du pays offrent très difficilement des crédits aux nouvelles entreprises et ne prêteront que lorsque celles-ci auront fait leur preuves sur plusieurs années. Généralement, pour obtenir un crédit auprès d’une banque émiratie, il faut que l’entreprise génère un chiffre d’affaire de plus de 450 000 euros, un chiffre évidemment bien trop élevé pour une start-up !

A lire également : Facture, devis, acompte…, comment facturer en toute tranquillité ?

Savoir s’entourer

Les Emirats Arabes Unis jouissent d’une position stratégique pour l’implantation d’entreprise. En effet, ils font le lien entre l’Afrique, l’Asie et l’Europe et hébergent des sociétés émanant des quatre coins de la planète. Dans ce vaste réseau, la compétition est rude et il faut prendre le temps de bien choisir une équipe de travail qui porte le projet de la start-up. De plus, la création d’entreprise est soumise à autorisation et certains jeunes entrepreneurs peinent à naviguer entre les différents services. Il n’est pas rare que ces derniers finissent par faire appel à des spécialistes qui les aident à créer leur entreprise.

Ne pas négliger la concurrence

Aux Emirats, les affaires internationales sont la clé de voûte de l’économie. Les entreprises doivent réagir rapidement et produire souvent pour rester à la pointe. Afin de rester informé sur les activités du secteur, les entrepreneurs voyagent de salons internationaux en salons internationaux. Cela leur permet non seulement de se faire connaître auprès d’une nouvelle clientèle mais aussi de se tenir au courant des innovations du secteur. Créer une holding peut aussi permettre de diversifier son activité pour ne pas dépendre d’un unique secteur.

A découvrir également : Pourquoi miser sur une solution externalisée d’accueil téléphonique ?

Revendiquer ses valeurs et respecter celles du pays

Les lois des Emirats Arabes Unis en matière de création d’entreprises, comme dans tous les domaines reposent principalement sur la religion musulmane. De ce fait, il est essentiel de respecter les coutumes des émiratis, comme par exemple le temps de congé pendant le ramadan. De même, les Emirats fourmillent de sociétés concurrentes et il est parfois difficile de se conforter à sa déontologie. Les entrepreneurs doivent régulièrement recadrer la ligne de conduite de leur société pour se développer sans trop tenir compte de la concurrence. La juste balance doit se faire entre avoir en tête ce qui s’y passe sans chercher forcément à développer la même chose.