Les aides à la rénovation énergétique

36

Un projet de rénovation énergétique en vue pour votre logement ? Ne passez pas à côté des aides financières mises à disposition pour vous accompagner ! Cela peut en effet vous permettre de réduire considérablement votre budget et effectuer vos travaux dans les meilleures conditions. On vous présente ici les différentes aides à la rénovation énergétique disponibles en 2022.

Les trois principales aides à la rénovation énergétique

Le dispositif MaPrimeRénov’

L’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ est proposée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) à tous les ménages ainsi qu’aux copropriétés et propriétaires bailleurs. Il est possible d’en bénéficier pour des travaux visant à mieux isoler un logement (isolation des murs, isolation du sous-sol, isolation des combles…), améliorer le système de chauffage ou installer un nouveau système de ventilation. L’aide est proposée sous forme de prime avec un montant variable selon les revenus du foyer et le type de travaux. Pour les ménages les plus modestes, un nouveau dispositif appelé MaPrimeRénov’ Sérénité a également été mis en place récemment.

A lire en complément : Tout savoir sur les colonnes de douche

Les primes énergie

Cumulables avec MaPrimeRénov’, les primes énergie sont des aides mises à disposition par les fournisseurs d’énergie dans le cadre du programme CEE (Certificats d’Economie d’Energie). On compte notamment parmi elles les dispositifs suivant :

  • la prime Coup de pouce chauffage (chaudière biomasse, pompe à chaleur…) ;
  • la prime Coup de pouce isolation (combles et toitures) ;
  • la prime Coup de pouce rénovation globale ;
  • la prime Coup de pouce thermostat avec régulation performante.

Comme pour MaPrimeRénov’, le montant de ces primes dépend essentiellement des revenus du foyer. Tous les ménages peuvent en bénéficier, mais ceux aux revenus modestes ou très modestes sont privilégiés.

Lire également : Écologique, économique et décoratif, le poêle à bois est dans l'ère du temps

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Il s’agit ici d’un autre type d’aide à la rénovation énergétique qui consiste à contracter un prêt bancaire pour la réalisation des travaux, avec le gros avantage de ne pas avoir à payer d’intérêts. L’éco-prêt à taux zéro permet ainsi d’emprunter jusqu’à 30 000€, voire 50 000€ dans la cas d’un projet de rénovation globale. La durée de remboursement peut quant à elle aller jusqu’à 15 ans. L’aide s’adresse à tous les propriétaires occupants ou bailleurs, à condition que le logement soit occupé en tant que résidence principale et que sa date de construction soit supérieure à 2 ans. L’éco-PTZ peut également être cumulé à MaPrimeRénov’ ainsi qu’aux primes énergie.

Les autres aides à la rénovation énergétique

La TVA à 5,5%

En plus des primes et prêts à taux avantageux, il est possible de bénéficier d’un taux de TVA réduit pour tous les travaux liés à la rénovation énergétique d’un logement. Normalement fixée à 20%, la TVA est ainsi abaissée à un taux de 5,5%. Il peut s’agir des travaux concernant l’isolation thermique, le remplacement des appareils de chauffage ou encore l’installation d’équipements utilisant une énergie renouvelable comme les panneaux solaires.

Le chèque énergie

Le chèque énergie permet principalement d’aider les ménages aux revenus modestes à payer leurs factures d’énergie, mais peut aussi être utilisé pour financer un projet de rénovation énergétique. Avec un montant allant de 48 € à 277 €, il est envoyé automatiquement chaque année aux bénéficiaires selon leur revenu fiscal de référence (RFR). Notez que pour faire des économies sur vos factures, vous pouvez également utiliser un comparateur énergies afin de souscrire une offre à un prix moins élevé.

Les aides locales

Nous avons jusqu’ici présenté les aides à la rénovation énergétique disponibles sur l’ensemble du territoire français, mais il existe aussi des aides locales dans plusieurs régions et communes. Certaines collectivités accordent par exemple une exonération de taxe foncière pour les ménages ayant effectué des travaux de rénovation énergétique. D’autres types d’aides comme la réduction d’impôts, les primes à l’investissement ou encore les prêts avantageux sont également parfois proposés.

Les aides pour l’installation de panneaux solaires

Bien que l’installation de panneaux solaires ne soit pas considérée comme des travaux de rénovation énergétique, il s’agit d’une démarche ayant globalement les mêmes intérêts d’un point de vue écologique et économique. En effet, profiter du rendement des panneaux solaires permet à la fois de réduire le montant de ses factures d’électricité, tout en diminuant l’impact environnemental du logement. C’est pourquoi des aides financières comme la prime à l’autoconsommation et le mécanisme Obligation d’Achat (OA) sont proposées par l’Etat afin d’encourager à l’installation de panneaux solaires. Grâce à elle, il est possible de rentabiliser plus rapidement son investissement.