Nos conseils pour bien choisir sa couette

91

La couette est la couverture par excellence pour se mettre au chaud pendant le reste de cet hiver. Mais à ne pas savoir quelle couette acheter, on risque de se retrouver avec une couette trop chaude sous laquelle on risque de transpirer puis de claquer des dents plus qu’autre chose. Plus d’un a également déjà fait la mauvaise expérience de se faire écraser par une couette trop lourde. Voici 5 conseils à suivre pour bien choisir votre couette.

Importance du garnissage de la couette

La nature et la qualité du garnissage de la couette sont les critères les plus importants. Le garnissage est responsable du gonflant et surtout de la rétention de la chaleur de la couette. Le garnissage est également responsable de l’équilibre isolation-circulation de l’air de la couette. Ce dernier critère est important pour le confort sous la couette. Autant dire qu’être bien au chaud est loin d’être l’unique critère pour acheter une couette.

A découvrir également : Stickers : 4 idées cadeaux originales à offrir

Garnissage synthétique en fibres de polyester creuses siliconées, microfibres de polyester ultra technique, duvet, plumes de canard, garnissage hybride…autant de choix de garnissages de couette. Pour vous informer sur les caractéristiques, avantages et inconvénients de chaque type de garnissage, https://blog.conforama.fr/ vous propose un guide complet et chiffré.

Quel grammage pour sa couette ?

Grammage est synonyme de densité pour une couette. Le principe est simple : plus le grammage est élevé, plus la couette est chaude, lourde et épaisse. Cette caractéristique est importante car vous allez devoir choisir votre couette en fonction de la température dans votre chambre. Il est à noter que les grammages pour les garnissages synthétiques ne sont pas exactement les mêmes que ceux des garnissages naturels.

A lire aussi : Choisir sa clôture de jardin selon ses besoins et ses envies

Il faut peu de garnissage naturel pour obtenir la même température qu’en garnissage synthétique. Dans tous les cas, si la température dans votre chambre est régulée entre 18 et 20°C, il vous faut une couette légère. Pour une chambre où il fait plus froid, tournez-vous vers une couette chaude dont le grammage se situe entre 400 et 500 g/m2.

Une couette pour une saison

Si vous utilisez une couette chaude pour l’hiver en été, vous pouvez deviner facilement le résultat. Vous allez transpirer puisqu’il faut une couette légère et respirante en été. Ne voulez-vous donc pas investir dans plusieurs couettes ?

Dans ce cas, vous pouvez trouver un compromis plus ou moins intéressant : la couette quatre saisons. Il s’agit de couettes qui peuvent moyennement vous protéger contre le froid en hiver, vous couvrir dans le confort en été. Il s’agit d’un compromis, il n’est pas réellement possible de parler d’excellence pour ce type de couettes.

Opter pour une enveloppe de couette respirante

Une couette doit être excellente de l’intérieur. Pour être efficace et confortable son enveloppe doit laisser respirer son garnissage. Pour les dormeurs qui ont tendance à transpirer pendant leur sommeil, les enveloppes en fibres naturelles, notamment le coton, sont les plus conseillées. Associée à un garnissage en duvet, l’enveloppe en coton donne une couette thermorégulatrice.

Ceux et celles qui sont allergiques, au duvet notamment, peuvent se tourner vers des couettes 100% synthétiques. L’enveloppe synthétique présente l’avantage d’être hypoallergénique mais également d’être facile d’entretien. Pour la résistance de la couette et la bonne répartition de son garnissage, portez également attention au tissage et au piquage de votre couette. Bien sûr ! Ces critères jouent également sur l’esthétique.

Choisir une couette facile à entretenir

Il n’est pas nécessaire de laver une couette plus de deux fois par an. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas penser à sa facilité d’entretien. Une couette lavable en machine à 40° et qui sèche rapidement au sèche-linge est l’idéal.

Pensez également à la facilité de repassage de la couette, cette caractéristique dépend grandement du tissage de son enveloppe. Au fil du temps, une couette peut également perdre de son gonflant. Une couette à laquelle vous pouvez redonner du gonflant en deux ou trois mouvements et recommandée.