Le parcours atypique de Maud Fontenoy

19

A tout juste 40 ans, Maud Fontenoy peut être fière d’un parcours que l’on pourrait qualifier d’atypique. En effet, si elle a passé les premières années de sa vie à bord d’un bateau, la passion de l’océan ne l’a plus quittée depuis.

Une carrière honorable de navigatrice

Maud Fontenoy est à l’origine de plusieurs records féminins en termes de sport maritime : ses traversées océaniques principales comptent en premier lieu la traversée de l’Atlantique Nord à la rame d’une durée totale de 117 jours. Seule et sans assistance, Maud Fontenoy parvient à réaliser cette aventure avec force, courage et volonté et bien sûr par amour de la navigation qu’elle tient depuis sa plus tendre enfance comme évoqué précédemment. Une aventure qu’elle a vécu à 25 ans et qu’elle partage dans son ouvrage intitulé « l’Atlantique, Face Nord ».

La seconde aventure de Maud Fontenoy consiste à traverser l’Océan Pacifique là encore à la rame. Un exploit qui se solde par 72 jours passés en mer et 6780 kilomètres parcourus. Là encore, Maud Fontenoy nous fait part de son expérience à travers un autre ouvrage : « Le Pacifique à Mains Nues ».

Enfin, le tour du monde à contre-courant est le parcours le plus long réalisé par Maud Fontenoy (151 jours en mer) à bord de son bateau, le Tahia. Une aventure riche en émotions mais également périlleuse, notamment lorsque le bateau démâte en pleine tempête près des côtes australiennes. Mais cela n’empêche nullement Maud Fontenoy de poursuivre son périple maritime après avoir réparé le mât du Tahia. Soulignons par ailleurs que le but de la navigatrice française n’était pas l’établissement d’un record, mais la preuve que tout rêve peut devenir réalité, notamment auprès des plus jeunes auprès desquels elle s’engage via sa fondation (voir plus bas).

Un engagement politique pour une écologie pragmatique

Suite à son enfance maritime et ses exploits en mer, Maud Fontenoy décide de s’investir politiquement et de façon ouverte pour promouvoir une écologie pragmatique et non culpabilisante. Bien sûr, elle prône pour la défense des océans mais pas seulement : ses tribunes hebdomadaires dans « Valeurs Actuelles » traitent de différents sujets écologiques, humains et sanitaires. Maud Fontenoy n’hésite ainsi pas à aborder les problématiques de l’exploitation du gaz de schiste ou de l’usage des OGM, tout en rappelant les problématiques liées à la pollution des océans et la surpêche dans ceux-ci.

Son engagement se retrouve notamment à travers de nombreuses prises de paroles (conférences, débats, émissions télévisées…) pour souligner l’importance de l’engagement écologique au niveau mondial. Par ailleurs, Maud Fontenoy se trouve être la porte-parole de la Commission Océanique Internationale de l’UNESCO et du Réseau Mondial pour les Océans.

La Maud Fontenoy Foundation

L’engagement écologique de Maud Fontenoy se retrouve également à travers la fondation qu’elle a créée : la Maud Fontenoy Foundation. Cette fondation vise, à travers des actions et des livrets explicatifs, à sensibiliser les plus jeunes (de la maternelle au lycée) aux enjeux écologiques actuels et à venir. Des kits pédagogiques sont ainsi proposés dans les établissements scolaires (ex : abécédaire de l’océan auprès des classes maternelles).

Par ailleurs, le site officiel de la Maud Fontenoy Foundation fournit des chiffres en temps réel par exemple sur le nombre de litres évaporés, les tonnes de poissons pêchés pour nourrir la planète ou encore le nombre de kg de CO2 capturés par les océans. Les chiffres étant des données concrètes, elles s’inscrivent dans le process de sensibilisation de la Maud Fontenoy Foundation auprès des jeunes générations. Sont aussi abordés la hausse du niveau des océans (20 à 60 cm), les déchets reversés dans ceux-ci et la pollution maritime venant de la terre (80%).

La fondation est composée d’un comité d’experts (scientifiques) qui valident ainsi les contenus pédagogiques proposés aux jeunes. Citons par exemple Francis Vallat, président d’honneur de l’Institut Français de la Mer, président d’honneur et fondateur du Cluster Maritime Français ou encore Jean de Kervasdoué, professeur émérite et membre de l’académie des technologies. Ce dernier est à l’origine de plusieurs ouvrages sur les systèmes de santé et aussi sur l’écologie politique. Il a également rédigé et publié plusieurs rapports sur diverses thématiques touchant à la santé et l’écologie.

Des programmes pédagogiques plein air via de nombreuses activités sont également proposés comme la tournée des plages ou les sorties en mer à bord du voilier Tahia.

Ainsi, chaque année, la Maud Fontenoy Foundation contribue via diverses actions à sensibiliser les jeunes générations aux enjeux écologiques, maritimes en particulier.

La Maud Fontenoy Foundation est également présente dans la presse à travers des dossiers de presse téléchargeables sur le site officiel de la fondation. Celui-ci est disponible en version française et anglaise, afin de sensibiliser le plus de monde possible à la protection et l’importance des océans.

Enfin, il est tout à fait possible de devenir ambassadeur de la fondation que vous soyez parent ou enfant si vous êtes vous aussi sensible à la problématique de la pollution maritime et des océans.