Le traitement des eaux usées

43

Par définition, les eaux usées sont des eaux contaminées à travers diverses activités humaines. Une fois usées, elles contiennent alors des éléments indésirables à l’instar du sable, des microorganismes tels que les parasites et les bactéries… On y retrouve également des déchets organiques en décomposition. Afin de réduire les risques liés au recyclage des eaux contaminées, il est nécessaire d’en faire le traitement. Pour cela, certaines techniques rigoureuses et minutieuses sont utilisées.

Le prétraitement

Le prétraitement est l’une des premières phases de traitement que subissent les eaux usées lors du processus. Ce prétraitement est physique et permet d’éliminer les plus gros déchets de nature solides ainsi que les matières insolubles. Ceci a lieu à travers un procédé appelé le dégrillage. Cette technique consiste à retenir les gros déchets flottants à travers une grille. Par la suite a lieu le dessablage que l’on réalise grâce à la sédimentation. La dernière phase du prétraitement sera le déshuilage qui consiste à enlever les mousses obtenues en surface, produites par les différentes graisses et huiles contenues dans l’eau.

A découvrir également : Confinement : préserver le sommeil et le rythme de vos enfants et très important

Le traitement primaire

Après la phase du prétraitement a lieu alors le traitement primaire qui est un traitement physico-chimique. Ce traitement des eaux va consister à enlever une partie des matières qui sont en suspension dans l’eau. En outre, des substances chimiques seront ajoutées, ce qui favorisera la formation de flocons de matières. Ces flocons tomberont au fond du bassin pour former des boues de nature primaire.

Le traitement secondaire

Le second traitement sera un traitement de type biologique. Ici, les eaux vont passer par les bassins d’aération de sorte que l’oxygène favorise la croissance des microorganismes qui pourront décomposer une partie de la matière organique.

A lire également : Référencement local : où en êtes-vous à ce sujet ?

Après cela, l’excédent pourra ensuite être décomposé par l’action des bactéries durant la filtration biologique. Ainsi, les matières solides se déposeront au fond du bassin par décantation et pourront former des boues secondaires. Comme cela, les boues primaires ainsi que les boues secondaires pourront être analysées, traitées et valorisées autrement après qu’elles aient été récupérées.

Par ailleurs, il faut dire qu’à l’issue du traitement secondaire, environ 75 % à 95 % de toutes matières organiques que contiennent les eaux usées sont éliminés. Ces eaux sont alors assez propres et peuvent également être retournées en cours d’eau. Toutefois, elles peuvent subir d’autres traitements en complément. D’où la phase tertiaire.

Les traitements complémentaires

Lorsque les eaux usées doivent être retournées au sein d’écosystèmes fragiles, on réalise d’autres traitements complémentaires. Au nombre de ces traitements, il y a par exemple la désinfection. La désinfection va permettre d’éliminer les microorganismes pathogènes à travers l’ajout de chlore ou encore d’ozone. Certaines fois, on peut également procéder par l’action des rayons ultraviolets. Après cela, on peut appliquer la déphosphatation de sorte à précipiter les phosphates en excès dans l’eau en ajoutant du chlorure de fer ou de la chaux.

Enfin, il est possible qu’une filtration sur un lit de charbon actif ou sur un lit de sable permette d’éliminer plusieurs sortes de contaminants chimiques.