Cigarette électronique : 5 conseils pour un bon entretien

143

 La cigarette électronique vous accompagne partout. Vous la transportez avec vous dans votre sac à main ou dans votre poche. Vous êtes aussi régulièrement amené à la poser sur les tables. Le risque ? Que des saletés s’incrustent dans l’appareil, abîment le système et provoquent un goût de brûlé fort désagréable au moment d’inhaler la vapeur. D’où la nécessité de nettoyer votre vape de manière régulière. Mais attention, l’e-cigarette reste un produit fragile et les conseils qui suivent vont vous aider à l’entretenir sans la détériorer.

Un nettoyage minutieux du drip tip

Le drip tip est l’embout buccal qui permet d’aspirer et d’inhaler la vapeur. Au contact de la bouche, c’est un véritable nid à bactéries qu’il convient de nettoyer très régulièrement. Comment nettoyer sa cigarette électronique et plus particulièrement le drip tip ? Tout simplement en le retirant du reste de l’e-cigarette et en le passant sous l’eau froide ou tiède. Vous pouvez également prendre une brosse à dents et le nettoyer avec un peu de liquide vaisselle. Cela reste le meilleur moyen de retirer la salive ou bien encore les traces d’e-liquides.

A découvrir également : Comment bien choisir son vaporisateur cannabis ?

Un bon entretien du clearomiseur

Un nettoyage du clearomiseur est essentiel et vous allez voir qu’il n’y a aucune difficulté à le faire. Commencez par le démonter en séparant les parties que sont la base, la résistance, la cheminée, le réservoir pyrex et le top cap. La résistance est le seul élément qui ne se nettoie pas, elle se remplace. Pour le reste, vous pouvez les laver avec de l’eau froide ou tiède. Y compris les joints.

Une autre astuce est de placer les pièces, sauf la résistance et les joints, dans un bol d’eau contenant un peu de vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude. Pensez ensuite à bien les essuyer.

A lire également : Est-ce vraiment risqué de prendre des produits de musculation ?

Du papier essuie-tout pour la box

La box et ses boutons permettent d’ajuster l’utilisation de la cigarette électronique. Une fois de plus, les saletés peuvent altérer son bon fonctionnement. Il est donc recommandé de se saisir d’un morceau de papier essuie-tout imbibé d’un peu d’alcool, ou bien d’une lingette désinfectante, et de le passer délicatement sur l’ensemble de la box.

Le plot de connexion doit lui aussi être nettoyé avec le papier absorbant. La petite tige métallique, qui reçoit le clearomiseur ou l’atomiseur, peut en effet contenir de la poussière et des résidus de e-liquide. Ce qui empêche alors la box de bien fonctionner.

Prendre soin du pod

Attention, les pods ne sont pas waterproof. Ils vont donc avoir besoin d’un nettoyage à sec. Utilisez là aussi du papier essuie-tout pour nettoyer l’appareil, puis torsadez le papier pour aller nettoyer la cheminée et les connectiques situées au bas de la cartouche. On y trouve en effet souvent des résidus d’e-liquides.

Éviter quelques erreurs

Quelques réflexes limitent le risque d’endommager la cigarette électronique. Si un nettoyage régulier s’impose dans tous les cas, il faut en revanche éviter à tout prix de laisser traîner la vape au fond d’un sac ou de la poche d’un pantalon. On y trouve en effet souvent de la poussière, des miettes et autres saletés qui viennent encrasser l’e-cig. L’idéal est la place dans une pochette hermétique dédiée.

Évitez également de toucher le drip tip à répétition avec les doigts ou pire, de prêter la cigarette électronique à votre entourage pour essayer. Comme nous l’avons dit, c’est un nid à microbes ! Un nettoyage régulier des mains est évidemment nécessaire tout au long de la journée.