Plafond suspendu, comment s’y prendre ?

482

Dans le cadre d’un réaménagement, d’une rénovation ou simplement d’une modification de la configuration de votre habitation, le plafond suspendu est une belle finition qu’on met en place pour des raisons d’esthétique, mais aussi de praticité. En effet, en plus d’offrir un aspect visuel très attractif à votre maison ou votre appartement, le plafond suspendu permet d’isoler la pièce, d’accéder facilement aux fils électriques et à la plomberie en cas de besoin. Vous pouvez aussi profiter de la mise en place de votre nouveau plafond pour faire installer des luminaires encastrés pour un atout déco irrésistible. Mais, pour obtenir ce chef-d’œuvre ainsi décrit, comment procéder ? Voici tout ce que vous devez savoir sur un plafond suspendu et surtout sur son installation.

Quelques atouts du plafond suspendu

Le plafond suspendu généralement fixé sur votre ancien plafond pour camoufler d’éventuels défauts présente de nombreux avantages. Facile d’installation, ils sont faits d’une ossature légère offrant une sécurité incendie au logement. En effet, les matériaux constitutifs des plafonds suspendus répondent à plusieurs normes anti-incendie, fixées par divers conseils et organisations. De plus, vous trouverez plusieurs variétés de plafonds suspendus à des prix plutôt bas et avec des motifs assez diversifiés.

Travaux nécessaires à la mise en place de votre plafond suspendu

Pour mettre en place un plafond suspendu, il faut un minimum de compétence. Vous trouverez sur le blog Sweety Home dédié à la déco maison, tout ce qu’il y a lieu de savoir sur le plafond suspendu, en occurrence comment réaliser sa pose.

Pour une installation par vos propres soins, vous devez forcément prévoir un ensemble d’outils comme une perceuse, un ruban à mesurer, un couteau utilitaire, un marteau, des pinces, des ciseaux à métal, un niveau, un tournevis, etc. Cependant, vu le nombre et la taille des éléments du système à poser, vous devez vous faire assister au moins par quelqu’un d’autre.

Commencez par déterminer la hauteur idéale pour votre plafond suspendu en tenant compte des obstacles (tuyaux, conduits, fils). Ensuite viendra l’installation des moulures en forme de « L » dans la pièce en commençant par les murs les plus étroits.

Une fois les moulures en place, il faudra procéder à la pose de la cornière de rive en vous servant d’un niveau à ligne pour obtenir un alignement parfaitement horizontal.

L’avant-dernière étape consiste à la mise en place des rails sur la cornière. Commencez par les rails principaux puis mettez en place les rails perpendiculaires et continuez de la sorte jusqu’à compléter la pose du squelette du plafond. Tout ce qui restera à faire est de disposer les tuiles.

Technicité pour la pose de plafond : faire appel à un professionnel

Avec la description ci-dessus, la pose d’un plafond suspendu ne semble pas compliquée. Cependant, considérant tous les travaux spécifiques pouvant accompagner cette installation, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel, si vous n’avez jamais réalisé ce genre de travaux. Certes, il n’est souvent pas facile de trouver le bon artisan pour de tels projets. C’est pour cela que nous vous proposons monplatrier.pro. Où que vous soyez sur le territoire national, à partir de ce site, vous pouvez en quelques clics présenter votre projet de pose de plafond pour bénéficier de l’intervention d’un professionnel qualifié près de chez vous et pouvant effectuer votre installation avec tous les travaux de plâtrerie associés.